Burkina Faso : Le gouvernement en croisade contre les discours religieux radicaux

Le ministre des Affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema, a fait au Conseil des ministres du 1er juin 2022, une communication relative à la recrudescence des discours religieux radicaux et des réponses envisagées.

Le gouvernement burkinabè, dans le sens de la promotion de la cohésion sociale, entend mettre un terme aux discours religieux radicaux dans le pays.

Ainsi, comme réponses à cette situation, « des actions seront entreprises en collaboration avec les différents acteurs afin de contrôler le contenu des prêches, des enseignements religieux, des émissions et des messages véhiculés par les leaders religieux ainsi que les médias confessionnels », indique le gouvernement.

D’autres actions veilleront au contrôle de l’application des règles relatives à l’exercice des libertés religieuses et de cultes afin de cultiver le vivre-ensemble au Burkina Faso, assure le gouvernement.

En rappel, nommé par le Chef de gouvernement, Dr Albert Ouédraogo le 5 mars 2022, Issaka Sourwema a pris officiellement les rênes de son département le jeudi 10 mars 2022. Le ministère des affaires religieuses et coutumières a pour objectif, entre autres, la recherche de la cohésion sociale au Burkina Faso.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page