Prix Nobel d’Architecture 2022 : Francis Kéré accueilli en héros à Ouaga

Après avoir reçu à Londres le prix « Pritzker 2022 », considéré comme le Prix Nobel de l’Architecture, le 27 mai 2022, le Burkinabè Dièbèdo Francis Kéré est rentré dans son pays ce lundi 30 mai 2022.

Plusieurs personnes dont sa mère se sont mobilisées à l’aéroport international de Ouagadougou pour lui réserver un accueil chaleureux.

A sa descente d’avion, en plus des acclamations du public, Francis Kéré a été accueilli par les mots bien choisis du célèbre artiste slameur Donsharp de Batoro.

L’émotion était bien visible sur le visage de celui qui est considéré comme étant le premier Africain à avoir remporté le Prix Nobel d’Architecture.

Qui abandonne a déjà perdu

« C’est un sentiment de fierté, un sentiment, de grand respect et un grand sentiment de reconnaissance à ce peuple. (…) ça me donne l’espoir et ça me dis je me sens sur le sol burkinabè, mon sol où je suis né », a-t-il laissé entendre. Pour lui, le prestigieux prix qu’il a remporté pouvait être remporté par n’importe quel Burkinabè, au regard de la capacité du Burkinabè à lutter. « Ça pouvait être tout le monde parce que le Burkinabè est combatif. Il se bat beaucoup. Et moi, j’ai eu la chance que je suis parti dans un domaine où très peu de nous ont eu la chance et encore la persévérance ou le courage de continuer », a indiqué le lauréat.

Selon lui, s’il a été à ce niveau, ce fut grâce au travail sans relâche. « Le travail libère. C’est seulement en travaillant qu’on va réussir. (…) Cela n’arrive pas parce que je me suis assis me mettre à critiquer quelqu’un », a interpellé Francis Diébédo Kéré.

A l’endroit de la jeunesse, il a appelé à toujours croire en elle et à travailler sans jamais abandonner.  « Même si actuellement ça ne va pas, croyez-moi, ça doit aller. On n’a pas de raison d’abandonner. Qui abandonne a déjà perdu. Continuons tous ensemble chacun, dans son domaine précis », a-t-il poursuivi.

Bientôt au Vatican pour une conférence avec le pape François

Pour la paix au pays, Francis Diébédo Kéré a invité l’ensemble des Burkinabè à se mettre ensemble. « Pour le retour de la paix au Burkina, c’est seulement en se mettant ensemble que nous pouvons retrouver la paix au Burkina. Ce n’est pas seulement ceux qui se battent, mais ce sont nos encouragements et nos espoirs et aussi de faire confiance à ce qui sont devant, qu’ils puissent régler le problème », a-t-il lancé.

Yéro Boly, le ministre en charge de la réconciliation nationale, tout en transmettant la bienvenue et les félicitations du gouvernement au lauréat, a souhaité que son sacre serve de lancement pour d’autres victoires. « Nous sommes là monsieur Kéré au nom du gouvernement pour vous dire la bienvenue. C’est avec une grande fierté et un immense plaisir que nous vous accueillons sur la terre du Burkina Faso », a-t-il lancé.

Dans les prochains jours, le détenteur du Prix Nobel de l’Architecture se rendra au Etats-Unis pour la rencontre des 100 personnalités les plus influentes de la planète et au Vatican pour une conférence avec le pape François.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page