Opération Mana-Mana : Le Premier ministre invite les populations à s’approprier l’initiative 

Ce samedi 28 mai 2022, le Premier ministre Albert Ouédraogo a pris part au deuxième acte de  « l’opération Mana-Mana : Mon acte Patriotique pour ma ville » dans la ruelle du Conseil de l’Entente. Cette activité de salubrité qui vise à engager les citoyens dans l’assainissement de leur cadre de vie, se déroule sur tout le territoire burkinabè.

C’est dans les rues du Conseil de l’Entente que le Premier ministre Albert Ouédraogo est parti à l’assaut de l’insalubrité. Pour ce 2e acte de l’opération Mana-Mana, le chef du gouvernement, comme au lancement de l’opération, a enfilé ses gants et est descendu dans la rue pour apporter sa pierre.

Derrière lui, ses collaborateurs et les riverains de l’avenue ont tous participé pour une réussite de l’activité. Le but de la présence de Albert Ouédraogo sur le terrain, selon lui, est de donner l’exemple.

« Comme ce que son excellence le président du Faso a dit, si nous pouvons nous mettre ensemble une fois par mois pour rassembler les ordures physiques et les évacuer, nous pouvons également nous rassembler pour collecter nos ordures morales et les évacuer ».

Albert Ouédraogo, Premier ministre 

Le chef de la primature burkinabè s’est également rendu au pied de l’échangeur de l’Est pour encourager les riverains qui se sont mobilisés pour le nettoyage. Albert Ouédraogo est aussi allé à la rencontre des populations  dans la zone de Sankare-Yaaré et au quartier Tampouy.

« Je voulais saluer tous ceux et toutes celles qui ont accepté laisser leurs activités économiques et sociales pour participer à cette opération que nous avons mené », a lancé Albert Ouédraogo.

« Même dans les campagnes, tout le monde est concerné », (Albert Ouédraogo)

Le chef du gouvernement a par ailleurs réitéré son appel à l’endroit de la population pour une appropriation de l’opération mana-mana. Pour lui, les Burkinabè doivent s’engager dans cette initiative afin d’assainir leur cadre de vie.

« Il faut dire que cette opération ne concerne pas seulement les villes mais également tout le pays (…)  Même dans les campagnes, tout le monde est concerné. Je voudrais appeler à une prise de conscience des populations », s’est-il exprimé.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page