Manifestation du 28 mai : « Nous n’avons pas appelé à cette marche. Mais … » (Bala Sakandé)

Le président du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a animé une conférence de presse ce mardi 24 mai 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi pour Alassane Bala Sakandé de revernir sur la situation nationale, le cas de l’ancien président Roch Kaboré et sur certains sujets d’actualité.

Alors que le président du Faso, le Lieutenant-Colonel Sandaogo Damiba saisi toutes les occasions pour revenir sur les raisons qui ont motivées le coup d’État du 24 janvier 2022, le président du MPP, Alassane Bala Sakandé continue de demander la « libération sans conditions » de l’ex président Roch Kaboré.

Et pour y arriver, l’ancien président de l’assemblée nationale a indiqué que l’ancien parti au pouvoir usera de tous les moyens légaux pour obtenir la libération de leur camarade. Sur une question relative à une manifestation que des dignitaires du MPP et des OSC seraient en train d’organiser pour le 28 mai, Alassane Bala Sakandé a apporté sa réponse.

« Je ne vais pas répondre à un individu qui se cache pour dire des choses. S’il est garçon, qu’il donne son identité et il saura qu’en face, ce n’est pas du maïs. Je vais répondre comme il faut », a lancé le président du MPP à l’endroit d’une activiste qui aurait fait des révélations sur lui et des membres de son parti par rapport à la manifestation du 28 mai.

« Nous sommes des gars normaux et nous n’allons pas surfer sur des cadavres »

Sur l’organisation de la marche, il a expliqué que le MPP est un parti « républicain » et ses membres ne sauraient profiter de la situation actuelle pour redorer son blason. «  Au niveau de notre parti, nous restons républicains. Nous n’avons pas appelé à cette marche. Mais en tant que parti qui demande la libération de notre champion, nous n’allons pas dire à nos militants de ne pas partir à la manifestation », a-t-il dit.

Il a aussi indiqué que les tueries opérées par les groupes armées contre les FDS et les populations civiles ne doivent pas faire l’objet d’une récupération politique. «  Nous sommes des gars élégants. Nous sommes des gars normaux et nous n’allons pas surfer sur des cadavres, sur la détresse des Burkinabè pour nous refaire une image. Non ! », a martelé Alassane Bala Sakandé.

Il a rappelé que quand le MPP était au pouvoir, « des gens ont surfé sur les attaques ». Le président du parti n’entend pas alors  « remuer le  couteau dans la plaie » et réveiller des douleurs qui ne sont pas ou pas totalement cicatrisées. Il a déclaré que « c’est malsain ».

Sur la situation nationale, Alassane Bala Sakandé a laissé entendre qu’ils suivent l’évolution des choses dans les journaux et c’est ainsi qu’ils apprennent, la dégradation de la situation sécuritaire avec des chiffres à l’appui.

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page