Le Comité national de lutte contre la drogue en quête d’une stratégie nationale

Le Comité national de lutte contre la drogue (CNLD) a tenu la 17e session de son Assemblée Générale ordinaire ce 24 mai 2022 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, la question de la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre ce phénomène a été évoquée.

Les membres du Comité national de lutte contre la drogue et leurs partenaires se sont réunis à l’occasion de la 17e Assemblée générale de l’organisation. Au cours de cette rencontre, les participants ont prévu d’examiner le rapport des activités du comité en 2021, d’adopter le programme des activités de 2022 et formuler des suggestions et des recommandations en vue de l’amélioration des actions futures du CNLD.

C’est le ministre en charge de la Sécurité, le Colonel Major Omer Bationo, qui a présidé l’ouverture des travaux de cette Assemblée générale. Il est aussi le président du CNLD. Omer Bationo a rappelé que des dérives ont été constatées dans plusieurs localités du Burkina Faso du fait entre autres à la consommation de plus en plus accrue de la drogue. « Cette situation, maintes fois dépeinte par les médias et les acteurs de lutte contre la drogue, nous interpelle et nous oblige a repenser nos stratégies afin de préserver nos acquis et repositionner le futur de la lutte contre la drogue », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le ministre en charge de la Sécurité a rassuré de la ferme volonté et de l’engagement du Gouvernement à y apporter des réponses adéquates. « Je puis d’ores et déjà vous assurer que l’ensemble de nos proposions et recommandations issues de la présente Assemblée générale seront examinées avec la plus grande attention par les plus hautes autorités », a-t-il déclaré.

Toutes les contrées du pays touchées par le phénomène de la drogue

La CNLD ne dispose pas d’une stratégie nationale de lutte contre la drogue. C’est pour cela que le Secrétaire permanent du CNLD, le Contrôleur général de police Franck Elvis Compaoré a fait savoir qu’il est plus que jamais nécessaire que cette stratégie soit mise en place. « A ce propos, je voudrais remercier le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) à travers sa Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielle (DGESS) qui s’est inscrit dans un processus d’élaboration de ce document dont nous espérons voir l’aboutissement cette année », a-t-il ajouté.

En attendant les résultats de cette future stratégie, le Secrétaire permanente du CNLD a fait savoir que toutes les contrées du Burkina Faso sont touchées par le phénomène de la drogue.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page