Burkina Faso : L’ONEA et ses partenaires réfléchissent  sur le suivi technique et financier des centres affermés

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) et ses partenaires techniques et financiers ont clôturé leur séminaire de formation sur la gouvernance de l’approvisionnement en eau potable dans les centres affermés à Ouagadougou ce vendredi 20 mai 2022.

Débuté le 18 mai 2022, le séminaire avait réuni des acteurs de l’ONEA, du Ministère de l’eau et de l’assainissement, des communes et des délégataires privés. L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur les solutions digitales de suivi technique et financier des centres affermés.

Ce séminaire a servi alors d’occasion pour établir le bilan de la délégation de service en milieu rural avant d’envisager de nouvelles perspectives pour le futur.  «  Ce séminaire nous a permis de faire le bilan du processus jusqu’à cette date et de prendre de nouveaux engagements pour qu’en 2025 nous puissions donc mettre en place des structures nécessaires pour accompagner les communautés rurales dans la gestion de leurs services de l’eau et d’assainissement », a indiqué Gilbert Bassolé, Directeur Général de l’ONEA.

« L’Assistance technique consiste à mobiliser, à créer les conditions pour le dialogue» (Justin Hermann Nansi)

Mobiliser les autres partenaires

Et parlant de nouveaux engagements, il a évoqué un des points qui est de savoir comment fédérer toutes les actions à travers les partenariats qui seront créés afin de soutenir les actions de toutes les communautés. « Ce partenariat va nous permettre donc de mobiliser les autres partenaires qui sont dans le secteur de l’eau (…) pour accompagner toutes les communes à avoir un gestionnaire privé qui puisse satisfaire convenablement les besoins en eau de la population», a précisé Gilbert Bassolé.

Selon le DG de l’ONEA, le principe veut qu’en milieu rural, d’ici à 2030, au moins 90% de la population soit desservis par des délégataires privés, professionnels et compétents. Et pour y arriver, l’ONEA peut compter sur ses partenaires. Selon Justin Hermann Nansi, Directeur-Programme Régional Afrique de IRC Wash, cette coopération permettra à l’ONEA de bénéficier d’une assistance technique sur le terrain.

Une photo de famille des participants

Bientôt une plateforme digitale de suivi technique et financier des centres affermés

« L’Assistance technique  consiste à mobiliser, à créer les conditions pour le dialogue. C’est ce que nous avons déjà fait dans le cadre de ce séminaire de formation. En mobilisant les différents acteurs, en encadrant la discussion, je pense que cela est déjà une contribution importante. Mais l’assistance technique c’est également aider à trouver les solutions. […] Il y a un nombre important de problèmes qui ont été posés. Et donc l’assistance technique consiste à trouver, proposer des solutions », a-t-il dit.

Il a aussi ajouté que l’une des solutions sur lesquelles ils travaillent actuellement est une plateforme digitale de suivi technique et financier des centres affermés. Une plateforme qui permettra de savoir comment les choses marchent, quel volume d’eau a été vendu, quelles ont été les pannes rencontrées et comment elles ont été prises en charge.

En guise d’informations, il faut retenir que les centres affermés sont des centres pour lesquels soit l’ONEA, soit des opérateurs privés ou des associations exercent l’activité d’exploitation pour le compte des communes qui sont les maitres d’ouvrages.

Elisé SOME (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page