Qatar Charity-UEMOA : De nouvelles perspectives au profit de la Zone des trois frontières

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et Qatar Charity comptent mettre en œuvre des projets de développement dans la Zone des trois frontières à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Il s’agit de projets qui seront mises en œuvre au bénéfice des collectivités territoriales ainsi que des populations. L’information a été donnée ce mercredi 18 mai 2022 à Ouagadougou.

L’UEMOA et l’ONG Qatar Charity entendent unir leurs forces pour le bien-être des populations et des collectivités territoriales de la Zone des trois frontières constituées du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Pour cela, des secteurs d’activités seront identifiés. « Nous voulons élargir la coopération à différents secteurs. Mais avant cela, nous devons identifier les secteurs pour lesquels nous allons collaborer. Nous allons aussi mettre en place des mécanismes qui nous permettent d’éviter de faire dupliquer certaines actions de façon à ce que nous puissions avoir une collaboration fructueuse», a indiqué Nawaf Abdoullia Al Hammadi, Directeur exécutif adjoint de l’ONG Qatar Charity.

« Un vaste programme qui concerne les zones transfrontalières »

Pour réaliser leurs projets, la dimension sécuritaire sera prise en compte afin de faciliter l’exécution des travaux. « Je pense que la sécurité, c’est un point très essentiel. Le développement ne peut pas se faire sans sécurité. Donc, pour que nos actions puissent vraiment avoir une portée, nous allons bien sûr mettre l’accent sur la sécurité », a-t-il souligné.

Selon Jonas Gbian, Commissaire en charge du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports, « les discussions ont porté sur la possibilité pour Qatar Charity de soutenir certains projets que l’UEMOA mène dans les Etats, dans les domaines de la santé, de l’éducation, mais en partenariat surtout avec les communautés de base ».

Les deux parties se sont déjà échangé des documents portant sur les actions en cours d’exécution qui feront l’objet de discussions.

Une photo de famille est intervenue à la fin de la rencontre – © Faso7

« Nous avons bien voulu discuter de ces documents avec Qatar Charity à qui nous avons remis le lot de documents. Dans l’après-midi, les discussions vont se faire justement sur le plan technique sur ces documents qui leur ont été remis. Je dois dire qu’au titre des projets qui sont en cours, nous avons un grand programme, un vaste programme qui concerne les zones transfrontalières », a précisé M. Gbian.

Elisé SOME (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page