4e édition des débats énergétiques: L’Université Nazi Bony sacrée championne

Du 19 mars au 14 mai 2021, s’est tenue la 4e édition des débats énergétiques. Organisé par l’Association des jeunes acteurs de l’énergie, cet évènement a pour objectif  de promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique  à travers l’art et les débats oratoires. Pour l’édition 2022, c’est l’université Nazi Boni qui s’est emparée de la 1ère place.

Promouvoir les énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique à travers l’art et les débats oratoires, c’est l’objectif que s’est fixé l’Association des jeunes acteurs de l’énergie. Pour la 4e édition des débats énergétiques, le thème retenu a été : « Énergies renouvelables et employabilité des jeunes ».

La finale de cette édition a opposé l’Université Nazi Bony à l’Université Ouaga 3S. La thématique de la  finale était : « La libéralisation du marché de la distribution de l’énergie est le seul moyen pour équilibrer l’offre et la demande au Burkina Faso ».

A l’issu des différents arguments, l’Université Nazi Boni a été sacrée championne de la 4e édition. Un satisfecit selon le représentant de l’université, Narcisse Benaja Sanou qui n’a pas manqué de reconnaitre la ténacité de leur adversaire du jour.

Une ténacité conférée à l’université Nazi Boni aussi par Paamda. S Lareine Tega de l’université Ouaga 3S. Pour elle, le manque de temps a joué à la défaveur de son équipe. « Je dirai que c’est un peu plus dans le travail d’équipe qu’on n’a pas eu assez de temps pour se préparer. (…) mais on est quand même content », a-t-elle déclaré.

Revenant sur le bilan de cette 4e édition, le président du comité d’organisation Illiasse Sana tire un bilan positif. Il est aussi revenu sur les objectifs recherchés à travers un tel évènement. Pour lui, les débats énergétiques sont un cadre qui pose le débat de l’autosuffisance énergétique au Burkina Faso.

« Il faut dire que jusqu’au jour d’aujourd’hui, nous sommes satisfaits de ce que nous avons fourni comme travail. (…) nous avons le soleil au maximum ici. Nous avons un ensoleillement de 5,5 heures pour les mois les moins ensoleillés. Donc pourquoi ne pas profiter de ce soleil  pour faire du Burkina Faso un pays autonome sur le plan énergétique », s’est-t-il exprimé.

Pour cette édition, le Club des communicateurs de l’Université Nazi Bony est reparti avec une enveloppe de 100.000 F CFA CFA, un trophée, une attestation de mérite et un bon de formation de 100 000 F CFA ainsi que des gadgets. Pour le  deuxième prix, l’Université Ouaga 3s s’en sort avec une enveloppe de 50 000 F CFA, un trophée, une attestation de mérite et un bon de formation de 100 000 F CFA.

Aussi, les prix du meilleur orateur et de la meilleure oratrice sont  revenus respectivement à François Palenfo et à Paamda. S Lareine Tega de l’Université Ouaga 3s.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page