Roger Ouédraogo : «La Police nationale prendra toute sa part dans la lutte contre le terrorisme»

Le nouveau directeur général de la Police nationale, Roger Ouédraogo, a pris les rênes de l’institution ce mardi 10 mai 2022.

Roger Ouédraogo est désormais le nouveau directeur général de la Police nationale. Le drapeau de commandement lui a été remis par le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Omer Bationo. Nommé le 27 avril 2022, il remplace à ce poste, Dieudonné Ouattara.

En prenant le commandement, le nouveau directeur a déclaré qu’il mesure l’ampleur de la responsabilité. «J’en mesure humblement le poids, j’en appréhende les attentes et j’entrevois également les responsabilités qui sont désormais les miennes dans l’effort national attendu de tous, que le gouvernement de la Transition appelle de tous ses vœux », a-t-il dit.

« s’adonnent allègrement dans les villes et campagnes, à des pratiques éhontées et répréhensibles qui entament la crédibilité et la légitimité du corps »

Sur la lutte contre le terrorisme, le nouveau directeur général de la Police nationale, a indiqué que l’institution dont il a la charge prendra part activement à cette guerre. « Je puis assurer ici que la Police nationale prendra toute sa part dans la lutte acharnée contre l’insécurité et le terrorisme à travers une synergie d’actions avec les autres FDS et toutes les composantes de l’armée », a laissé entendre Roger Ouédraogo.

Bientôt, selon Roger Ouédraogo, s’ouvriront de grands chantiers pour lever les dysfonctionnements qui minent le développement du corps afin d’en faire une vitrine de la Nation. « L’appel au sursaut national tous azimuts dans la lutte contre le terrorisme est et sera toujours entendu et mis en application par la Police nationale qui, rappelons-le, à l’instar des autres FDS et des communautés civiles, a payé un lourd tribut dans cette lutte », a-t-il signifié.

En souhaitant un prompt rétablissement aux blessés et en indiquant que leur sacrifice ne sera pas vain, le directeur nouvellement installé s’est voulu ferme. Il ne « transigera » pas avec les manquements aux règles de discipline générale au sein de l’institution.

« Chaque commissaire, chaque officier et chaque sous-officier de la police devra se départir des comportements et attitudes qui n’honorent ni leurs auteurs, ni le corps, pour se consacrer avec abnégation à sa tâche », a fait savoir le nouveau patron de la Police nationale.

Une photo de famille a sanctionné la cérémonie de passation – © Faso7

Il entend aussi mettre tous les policiers sur la même ligne car dit-il, pendant que certains éléments font face aux dangers au front, d’autres « s’adonnent allègrement dans les villes et campagnes, à des pratiques éhontées et répréhensibles qui entament la crédibilité et la légitimité du corps ».

Roger Ouédraogo a indiqué que la discipline sera de mise au sein du corps. Il se veut ferme face à ceux qui « par leur appât du gain facile, par leur déloyauté ou leur manque de probité, veulent salir le corps ».

En rappel, le nouveau directeur est titulaire d’un baccalauréat série A4, d’une maitrise en psychologie sociale, d’un diplôme approfondie en psychologie sociale, d’un master en droit et d’un doctorat en sciences de l’éducation.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page