Plusieurs Burkinabè distingués à la 2e édition de la « Nuit des citoyens bâtisseurs »

La deuxième édition de la « Nuit des citoyens bâtisseurs » à eu lieu ce 9 mai au Centre national des arts, du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA).

Au total, ce sont dix (10) personnalités et personnes morales issues de diverses domaines d’activités qui ont reçu les trophées du colibri et des attestations.

Il s’agit de Abdel Rahim Koro de l’association Neema Agricole du Faso, le Fonds Burkinabè de développement économique et social (FBDS), Odilia Yoni et Philippe Arnold, promoteurs de l’entreprise Diamant Vert pour la catégorie « Industrie ». L’association zéro goutte de sang sur la route a été récompensée dans la catégorie « Sécurité routière ». La restauratrice Judith Ouédraogo a reçu un trophée au titre de la catégorie « Restauration ».

Pour la catégorie « Valorisation du savoir-faire africain », c’est Martial Wilfried Bado qui a été récompensé. L’organisation « Les vagabonds de l’assainissement » a reçu un trophée dans la catégorie « Assainissement » et le Dr Moumouni Niaone, enseignant-chercheur, a reçu un trophée dans la catégorie « Engagement communautaire ».

« Si je veux témoigner ce soir, ça serait peut-être sur deux sujets qui me semblent être nécessaires de cultiver pour que le Burkina puisse arriver à quelque chose et ces deux choses sont là rigueur et la persévérance. Moi j’ai la conviction qu’avec ces deux choses là, on peut probablement faire décoller un pays comme le Burkina cher à mon cœur comme un hélicoptère », a confié le lauréat Philippe Arnold.

« Ils sont dans nos écoles, nos quartiers, nos villages »

Pour Alix Zotyenga, la Commissaire générale de la Nuit des citoyens bâtisseurs , cet événement sert à mettre en exergue les personnalités qui s’investissent dans l’édification du Burkina Faso. « Ces personnes dont les paroles inspirent et dont les actions sont à saluer. Elles sont dans nos écoles, nos quartiers, nos villages, sur nos lieux de travail. Ce sont des vrais leaders, des acteurs de transformation de la société qui passent assez souvent inaperçus mais qui méritent que leurs bonnes œuvres soient vus », a-t-elle laissé entendre.

Notons que l’événement a été coparrainé par l’architecte Arnaud Sawadogo et Issa Lankoandé, promoteur de l’Institut moderne de commerce appliqué (IMCA). Ces derniers ont eu des mots d’encouragement à l’endroit de la commission d’organisation . « Que la Nuit des citoyens bâtisseurs perdure encore dans le temps », a lancé Issa Lankoandé.

Cet événement a aussi servi de lieu de partage d’expériences pour le député Sayouba Bonkoungou, aussi Président de l’Association pour la protection de l’environnement et de développement durable (APEDR). « Pour la jeunesse, il faut l’humilité, si on veut apprendre. Si on veut aller très loin, il faut qu’on soit humbles, il faut qu’on ait le sens d’écouter pour comprendre comment les autres ont fait pour être là où ils sont aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Immersion dans le FBDS

Outre les lauréats, des attestations ont été décernées à plus de 30 autres personnalités. Les partenaires de cette activité ainsi que son comité d’organisation ont également reçu des attestations.

En marge de la cérémonie, il y a eu la présentation des actions du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDS), anciennement appelé Fonds de voltaïsation des capitaux et mis en place depuis 1975. Ignace Savadogo, chargé d’étude dans cette organisation a fait savoir, qu’il s’agit d’un fond qui finance les personnes morales. « Comment est-ce que le fonds intervient pour accompagner les promoteurs ? C’est sous forme de prise de participation. Donc le fonds rentre dans votre capital pour vous accompagner, donc par la même occasion injecte un peu de fonds dans vos ressources ou le crédit ordinaire qui permet au fonds de mettre à votre disposition des fonds (…). Il y’a également le prêt participatif, le compte courant associés », a-t-il détaillé.

Par ailleurs il a précisé que le fonds offre divers types de financement que sont le financement ordinaire, « les guichets » et les programmes. Il a toutefois notifié que les aspirants doivent postuler avec des plans d’affaires pour demander les financement.

Rendez-vous à été donné en 2023 pour une 3ème édition de la Nuit des citoyens bâtisseurs.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page