Burkina Faso: L’ONEA outille les journalistes sur les questions liées à l’eau

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a initié un atelier d’échanges avec des journalistes, afin de renforcer les capacités de ces derniers sur les questions liées à l’eau. C’était ce 21 avril 2022 à la station de pompage SP3 de l’ONEA, sis au quartier Bendogo de Ouagadougou.

Cet atelier était le lieu pour les responsables de l’ONEA, de solliciter l’accompagnement des médias sur le volet de l’information, afin de favoriser un meilleur traitement des plaintes, réclamations et inquiétudes de la clientèle qui leur sont adressées.

Pour expliquer cela, Moussa Siemdé, Directeur Clientèle de l’ONEA, a fait comprendre qu’une partie des clients de l’ONEA, au lieu de s’adresser à l’Office à travers ses canaux de communication pour exprimer leurs préoccupations, préfèrent décrier l’ONEA à travers des émissions interactives dans les fréquences de radios et sur les réseaux sociaux.

« Ce sont des conséquences positives à long terme mais dans l’immédiat ça crée des désagréments » (Moussa Siemdé) ©Faso7

Pour lui, la nationale de l’eau traverse une période transitoire qui nécessite la compréhension de la clientèle. « Dans la vie de l’ONEA on a jamais atteint un niveau d’investissement comme nous sommes en train de faire actuellement et cela a des conséquences immédiates sur le client. Ce sont des conséquences positives à long terme mais dans l’immédiat ça crée des désagréments. Puisque tout de suite quand vous êtes de 200 000 abonnés et vous passez à 400 000 abonnés en moins de 5 ans, aucun service ne peut être aussi performant de 200 000 à 400 000 abonnés en l’intervalle de quelques années. Sans compter que sur le plan national, il y a eut beaucoup de changements institutionnels (…). Nous sommes dans cette période de recherche de stabilité », a-t-il expliqué.

Au cours de cet atelier, les échanges avec les journalistes ont principalement tourné autour de la question des plaintes des usagers contre l’ONEA, exprimées au cours des émissions interactives sur les fréquences de radios. « « Cet atelier a permis de donner tous les rudiments nécessaires en termes de connaissances dans ce qui se fait à l’ONEA, pour pouvoir effectivement prendre en charge la clientèle lorsqu’ils se présentent aux différents organes de presse, surtout aux émissions interactives où chacun est libre d’exprimer. Mais nous disons oui, c’est vrai, cette liberté d’expression doit soutenir une véracité dans ce qu’on dit et d’apporter des éléments qui permettent de construire et non de ternir l’image d’une société citoyenne qui est l’ONEA »», a indiqué Benjamin Meda, Directeur du Système d’information de l’ONEA.

« Cet atelier a permis de donner tous les rudiments nécessaires en termes de connaissances » (Benjamin Meda) ©Faso7

Les journalistes présents à cette rencontre d’échanges ont salué l’initiative de l’ONEA. En prenant la parole, certains ont invité les responsables de la nationale de l’eau à suivre les émissions interactives sur les radios afin de répondre directement aux préoccupations des auditeurs. Les Hommes de médias ont également recommandé à l’ONEA de former ses agents sur le « bon » traitement de la clientèle au niveau des guichets de paiement, et de mettre à la disposition des journalistes, les informations nécessaires afin qu’ils puissent éclairer le public.

Des réflexions ont également été menées sur comment l’ONEA peut entrer en contact avec les clients qui se plaignent sur les radios, sans enfreindre aux règles du Conseil Supérieur de la Communication (CSC).

Pour rappel, selon ses chiffres, l’ONEA dit disposer d’une capacité de production journalière de 462 025 m3 d’eau, une production moyenne d’eau de 349 742 m3 par jour. L’Office connait un déficit journalier de 51 568 m3. Au 31 janvier 2022, le nombre d’abonnés était de 494 349 abonnés avec un réseau long de 11 045 km.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page