Les confidences de Kamou Malo après Cameroun 2021

Depuis l’aventure camerounaise, le sélectionneur national des Etalons s’était muré dans le silence. A la faveur de la réalisation d’un documentaire par Burkina Info, Kamou Malo s’est exprimé. Un extrait a été diffusé par la télévision privée, ce lundi 11 avril 2022.

Le Burkina Faso a perdu la médaille de la troisième place à la CAN 2021 contre le Cameroun, après avoir mené le pays organisateur par le score de 3 buts à 0. Cette contre-performance a laissé un goût amer et créé une brouillerie au sein de l’équipe nationale.

Ce lundi 11 avril 2022, sur la Télévision privée Burkina Info, Kamou Malo a levé un coin de voile sur son ressenti après l’échec. « Vous savez qu’après une telle désillusion, vous passez par tous les états d’âme », a fait savoir l’ex sélectionneur des Etalons.

« Quand je suis monté dans ma chambre, le match (contre le Cameroun, ndlr) a eu lieu samedi je crois. C’est le lundi que je suis descendu pour juste aller à l’aéroport. Je ne suis pas sorti de ma chambre et certains garçons, (joueurs, ndlr) qui savaient que j’étais là, m’amenaient des choses à manger. Ils revenaient trouver ça intact.

Dans ma tête, j’étais encore dans un autre monde. Je n’arrivais pas à réaliser que je venais de perdre cette médaille qui me tendait les bras ».

De l’avis de Kamou Malo, après une telle désillusion, « ce qu’il faut éviter, c’est d’accuser les autres », fait-il savoir tout en indiquant que sa gestion de l’équipe nationale de football était participative.

« Si le Team manager accepte dire que je le consulte, c’est que Kamou Malo, ce n’est pas quelqu’un qui décide seul. Je ratisse avant de prendre la décision. Je pense que chacun, en toute humilité, devrait accepter être comptable de la situation que nous avons vécue », a déclaré Kamou Malo dans l’extrait diffusé par Burkina Info.

Mais une chose est sûre, pour Kamou Malo, « on acquiert l’expérience après des échecs ».

En rappel, après Cameroun 2021, rien ne va dans le vestiaire des Etalons. Aristide Bancé, le Team Manager a été désavoué par des joueurs conduits par le capitaine des Etalons, Bertrand Traoré. Par média interposé, chaque camp essaie de redorer son blason.

Cette crise survient alors que la Fédération burkinabè de football (FBF) s’apprête à désigner le successeur de Kamou Malo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page