Police nationale : Le Colonel-Major Omer Bationo prend langue avec la hiérarchie

Le Colonel Major Omer Bationo, ministre en charge de l’Administration territoriale, s’est rendu à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) à Ouagadougou, vendredi ce 8 avril 2022.

Le Colonel Major Omer Bationo, ministre en charge de l’administration territoriale du gouvernement de la Transition burkinabè, était au Quartier Général (Q.G) de la Police Nationale pour rencontrer le commandement.

 » On ira bientôt discuter avec aussi le reste de la troupe » Colonel Major Omer Bationo – © Faso7

Il faut dire que ce déplacement intervient au lendemain de la visite que la même autorité a effectué à l’Etat-major général de la Gendarmerie nationale. « Après près d’un mois de ma prise de service, il était un devoir pour moi de rencontrer les forces de sécurité intérieures. Hier, j’étais à la gendarmerie et aujourd’hui, je suis à la Police nationale », a rappelé le ministre.

Une vue de la salle de réunion de la DGPN lors de la visite du ministre – © Faso7

Au sortir de plus de deux heures d’échanges, le Colonel Major Omer Bationo a rapporté que cette rencontre a porté sur les difficultés que les policiers rencontrent dans leurs missions, en termes de logistique et de formation.

« On ira bientôt discuter avec aussi le reste de la troupe pour prendre les préoccupations des policiers qui vivent des réalités sur le terrain, qui vont sûrement nous rapporter encore beaucoup plus d’informations concernant leurs conditions de vie et il sera de notre devoir, en tant que ministère de ce gouvernement de la Transition, de prendre toutes les dispositions que l’on peut prendre pour mettre cette force-là en état de bataille pour qu’elle puisse accomplir sa mission régalienne qui est d’assurer la sécurité », a-t-il déclaré.

D’après le ministre, une « très belle idée » est sortie au cours des échanges avec la hiérarchie de la Police nationale. « Il s’agit carrément… comme au niveau de l’armée, de mettre en place une loi de programmation pour la sécurité intérieure. Cela va nous permettre de planifier pour que dans les cinq années à venir, on puisse trouver une police avec un autre visage et fier d’elle », a déclaré le ministre Bationo.

À la question de savoir si le cas des policiers radiés a été abordé pendant les échanges, le ministre a répondu par la négative. « On en parlera sûrement après », a-t-il précisé.

En rappel, le nouveau siège de la DGPN à Ouagadougou, a été inaugurée le 5 juin 2021, par l’ancien Premier ministre, Christophe Dabiré.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page