Ramadan 2022 au Burkina Faso : Le CERFI ouvre la foire Ramadan market

La 6e édition de la foire Ramadan market du Cercle d’études de recherche et de formation islamique (CERFI) a ouvert ses portes ce samedi 02 avril 2022 à Ouagadougou. L’objectif est de contribuer à une maitrise des prix des produits prisés en cette période de jeûne.

La foire Ramadan Market est une foire commerciale et spirituelle qui promeut l’idéal de consommation par la baisse des prix des produits de grande consommation afin de de permettre aux musulmans d’avoir de quoi rompre leur jeûne à prix abordable.

À travers la foire Ramadan market, le CERFI veut rappeler aux commerçants musulmans, leurs obligations durant ce mois. Ces obligations selon les responsables du CERFI doivent se traduire par la manifestation d’une grande miséricorde envers leurs semblables.

 »Elle (Ndlr, le ramadan) nécessite une préparation aussi spirituelle que matérielle » (Seydou Zanga Sessouma) © Faso7

Cette 6e édition selon les organisateurs, est placée sous le signe de « la solidarité à l’endroit des victimes de la crise sécuritaire et humanitaire ». La foire se tient au siège du CERFI au quartier Kalgodhin de Ouagadougou et regroupera une trentaine d’exposants venus des sociétés œuvrant dans l’agroalimentaire et bien d’autres services. Des produits comme le sucre, l’huile, le riz, les dattes etc. y sont vendus.

Selon le parrain de cette 6e édition, Seydou Zanga Sessouma, le mois de Ramadan est un mois béni par la grâce qu’Allah. « C’est une période de bonté spirituelle et humaine dont les musulmans doivent se l’approprier par la bienfaisance, le pardon et l’entraide mutuelle. Elle nécessite une préparation aussi spirituelle que matérielle », a-t-il soutenu.

 »L’objectif, c’est de travailler à offrir un espace où les prix sont contenus » (Hamidou Yaméogo) © Faso7

Pour Hamidou Yaméogo, le président du CERFI, cette foire a été initiée pour éviter l’inflation des prix des produits, motivée par la recherche du profit au détriment de la solidarité. « L’objectif, c’est de travailler à offrir un espace où les prix sont contenus afin de permettre aux consommateurs musulmans, de pouvoir avoir accès à des produits de qualité et à des prix abordables », a-t-il expliqué.

Le secrétaire général du bureau provincial du Kadiogo du CERFI, Oumar Nikièma, a quant à lui, insisté sur l’importance de travailler à éviter l’angoisse et les spéculations azimuts. « Nous voulons ainsi rappeler l’importance de la générosité et surtout que l’on ne doit pas perde de vue que les produits qui sont fortement demandés en cette période doivent être à des prix raisonnables dans le sens de faciliter à tous. Ramadan ne doit pas être une période d’angoisses et de spéculations tous azimuts », a-t-il insisté.

En plus de cette foire, le CERFI compte initier des formations au profit des musulmans dans le but d’aider ces derniers à passer un mois de Ramadan réussi.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)               

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page