Affaire démission du maire Gnoumou à Houndé : La décision du Haut-commissaire annulée par le tribunal administratif

Le Tribunal administratif de Boromo a annulé la décision du Haut-commissaire du Tuy portant démission du maire de Houndé Dissan Boureima Gnoumou. La juridiction a aussi frappé de nullité les autres actes pris par le Haut-commissaire, comme la convocation du conseil municipal  pour valider des mandats de conseillers suppléants et procéder à l’élection d’un nouveau maire.

Le jugement a été rendu le 11 mars 2022. Après 10 mois de bras de fer, c’est finalement l’élu municipal qui l’emporte sur l’Etat burkinabè.

En rappel, le haut-commissaire de la province du Tuy, dans un arrêté pris le 27 mai 2021 et en rapport avec une ordonnance du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, avait décidé du remplacement du maire Dissan Boureima Gnoumou afin de sanctionner ce dernier pour « nomadisme politique ».

Conformément à la décision du haut-commissaire, Dissan Boureima Gnoumou avait été remplacé par le premier adjoint au maire de la commune, Adolph Koala. Ce dernier avait pour mission fondamentale d’exécuter les affaires courantes de la commune.

Dissan Boureima Gnoumou de son côté, n’a jamais accepté cette décision de l’Etat burkinabè. C’est dans ce sens qu’il avait saisi la justice en se faisant représenté par le cabinet Me Ambroise Farama.

Il faut noter que la décision rendue en faveur de Dissan Boureima Gnoumou par le Président du tribunal administratif de Boromo a été prise en premier ressort.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page