Ministère du Genre : Salimata Nébié / Conombo prend les commandes

La ministre du Genre et de la Famille, Salimata Nébié / Conombo, a été installées dans ses nouvelles fonctions ce 10 mars 2022 par le secrétaire général du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara.

Pendant la cérémonie d’installation, le Secrétaire général du gouvernement a tenu à rappeler à la nouvelle patronne du département du Genre, les valeurs qui doivent guider les autorités burkinabè en ces périodes difficiles que traverse le pays. Il s’agit des valeurs d’’intégrité, d’impartialité, de loyauté et de bonne moralité.

Jacques Sosthène Dingara a par ailleurs invité la ministre Salimata Nébié / Conombo à prendre des initiatives afin de faire face victorieusement aux difficultés que vivent le Burkina Faso notamment sur le plan sécuritaire, humanitaire et sanitaire.

En prenant la parole, la nouvelle ministre tout en traduisant sa reconnaissance au Président du Faso pour le choix porté sur sa personne pour gérer le ministère du Genre, a invité ses nouveaux collaborateurs à l’accompagner pour la réussite de sa mission. « Le Genre et la Famille sont deux piliers de la réparation du tissu social et la construction du nouveau citoyen burkinabè », a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, la ministre a indiqué que la priorité pour tous les burkinabè doit être la recherche de solution pour favoriser la cohésion sociale. « La seule tentation qui m’anime à cet instant précis est l’investissement sans faille pour accomplir cette mission », a-t-elle indiqué.

Se consacrer au ministère du Genre…

Toujours dans le souci de mener à bien la mission qui lui a été confiée depuis le 05 mars 2022 par le président du Faso, Salimata Nébié / Conombo a fait savoir qu’elle compte se départir de toutes ses anciennes obligations. « (…) Je puis d’ores et déjà, vous rassurer que je consacrerais toute mon énergie et mon temps à cette tâche, avec l’ensemble du personnel, les partenaires et les acteurs sociaux bien représentés dans cette salle. Et, pour me réserver exclusivement à mon devoir de servir l’état, j’ai pris les dispositions pour me décharger de toutes les responsabilités dans les instances des associations auxquelles j’appartenais jusque-là, notamment le Think Tank Burkina International (BI) et le Mouvement Endogène », a laissé entendre la nouvelle ministre pendant la cérémonie à laquelle ont pris part non seulement ses collaborateurs mais aussi ses parents et ses amis.

Il faut noter que la nouvelle ministre du Genre a été installée simultanément que le nouveau ministre de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, Lazare Windlassida.

Tout comme Salimata Nébié / Conombo, Lazare Windlassida a promis de travailler à réussir la mission qui lui a été confiée, dans le respect des valeurs mentionnées dans la Charte de la Transition. « Je puis vous rassurer que j’œuvrerai à l’implication de tous et à la valorisation des compétences afin de relever les nombreux défis qui s’oppose à notre département », a déclaré le nouveau ministre en charge de la Solidarité nationale.

Joel THIPOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page