Riposte au Covid-19 : La JICA décerne des trophées à FasoDrone et Kumakan Studio

L’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) a remis des trophées aux entreprises FasoDrone et Kumakan Studio. Ces deux organisations sont sorties lauréates du concours de plans d’affaires en réponse au Covid-19, entrant dans le cadre du projet Next Innovation with Japan (NINJA) de l’institution. C’était ce vendredi 4 février 2022 au siège de la JICA Burkina Faso.

Sur 22 postulants au Burkina Faso, ce sont les entreprises FasoDrone et Kumakan Studio qui sont sorties lauréates de la compétition de plans d’affaires en réponse au Covid-19, initiée par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), à travers son projet Next Innovation with Japan (NINJA).

C’est Okitsu Keiichi, représentant résidant de la JICA au Burkina Faso qui a offert les trophées aux représentants des deux organisations, à savoir Thierry Bayala co-fondateur de FasoDrone et Yasser Sangaré Directeur Général de Kumakan Studio. Concernant les dotations financières, le représentant résidant de la JICA a rappelé que les deux entreprises ont bénéficié d’un accompagnement financier d’environ quinze (15) millions de francs CFA chacune pour le lancement des projets en question.

« Les deux entreprises qui ont été retenues dans ce concours au Burkina Faso sont FasoDrone et Kumakan. FasoDrone a inventé un lave-main automatique qui marche avec la plaque solaire, c’est très bien. Kumakan, ils ont décidé de créer un jeu vidéo pour diffuser les messages sanitaires contre le covid-19 et je pense que c’est une très bonne démarche pour combattre le covid-19 », a déclaré Okitsu Keiichi.

Une plateforme de soutien à l’entreprenariat

Revenant sur le projet NINJA, le représentant résidant de la JICA au Burkina Faso a expliqué qu’il s’agit d’une plateforme de soutien à l’entreprenariat dans le but d’encourager les entrepreneurs capables de résoudre des problèmes sociaux en tant qu’entreprises et de créer des emplois de qualité pour contribuer au développement.

Portant sur la compétition de plans d’affaires en réponse au Covid-19, Adiza Traoré, chargée de programmes de la JICA Burkina Faso, a expliqué que cette initiative été lancée pour les entreprises émergentes de 19 pays africains et du Japon. Selon elle, ce sont 2713 structures qui y ont postulé et les critères de sélection sont l’innovation qu’apporte le projet, le réalisme de la planification et la correspondance entre les profils des chefs d’entreprises et leurs plans d’affaires.

« On se disait que l’aventure était finie »

Le co-fondateur de FasoDrone, après réception du trophée de son entreprise, a révélé ses points de satisfaction. « Nous sommes satisfaits dans la mesure où nous avons été accompagnés sur deux volets, donc le volet financier et on a aussi été accompagné de bout en bout », a-t-il déclaré.

Quant à Yasser Sangaré, il a livré ses émotions. « On était super content parce qu’au début, ils ont fait la sélection au niveau international. Donc on n’avait pas été sélectionnés au niveau international et puis on se disait que l’aventure était finie et c’est là le bureau du Burkina nous a rappelés pour dire que finalement au fait sur le plan national Kumakan et FasoDrone ont été sélectionnés », a-t-il fait savoir.

Pour finir, Adiza Traoré a rappelé qu’au Burkina Faso, la JICA intervient dans les secteurs tels que l’agriculture, l’éduction, l’intégration régionale et le développement de la capitale humaine à travers son Programme de Co-Création de Connaissances (PCCC).

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page