Burkina Faso : La Marche pour la Patrie invite le MPSR à travailler « sans discriminations »

Ceci est une déclaration de La Marche pour la Patrie (L.M.P) sur la situation au Burkina Faso.

Depuis la soirée de lundi, 24 janvier 2022, notre pays, le Burkina Faso, vit une nouvelle ère. Une ère que nous souhaitons de tous les espoirs pour notre peuple.

 En dépit des nombreuses alertes lancées au pouvoir Roch Kaboré pour la prise en compte des aspirations profondes du peuple, rien n’a véritablement bougé dans le sens d’atténuer la souffrance des populations.

L’insécurité, la corruption, la pauvreté des populations et, particulièrement la jeunesse, ont atteint leur paroxysme.

Tout en demeurant profondément attaché aux acquis démocratiques, La Marche pour la Patrie (L.M.P) exhorte les nouvelles autorités du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) à travailler dans un esprit de dialogue, de rassemblement de l’ensemble des Burkinabè, sans discriminations.

A l’ensemble des Burkinabè, la L.M.P invite à la sagesse, à l’esprit de patriotisme, de fraternité et d’unité.

Que Dieu bénisse notre chère Patrie, le Burkina Faso !

Ouagadougou, le 25 Janvier 2022

Tégawendé Ouedraogo Toussaint(TOT)

Président du Parti.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page