CERFI : Le Bureau Provincial du Kadiogo fait son bilan

Le Bureau Provincial du Kadiogo (BPK) relié au Centre d’Etudes de Recherches et de Formation Islamique (CERFI) a organisé une Assemblée Générale (AG) ce 23 janvier 2022 à son siège à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, le BPK du CERFI a présenté le bilan de ses activités réalisées courant l’année 2021. C’était également le lieu pour cette structure de renouveler ses démembrements et de présenter son agenda pour l’année 2022.

Ce dimanche 23 janvier 2022, l’heure était au bilan pour le Bureau provincial du Kadiogo du Centre d’Etudes de Recherches et de Formation Islamique (CERFI). En effet, l’équipe d’Oumar Nikièma, Secrétaire Général (SG) du BPK, a passé en revue le programme d’activités qu’elle s’était donnée pour mission de réaliser en 2021. A noter que cette équipe a un mandat deux ans dont un an déjà écoulé.

Oumar Nikièma a précisé que l’objectif principal de ce programme est de contribuer à la formation des musulmans pour le rayonnement du CERFI dans la province du Kadiogo et particulièrement à Ouagadougou. Par rapport aux objectifs spécifiques visés, il en a cités quatre (04) à savoir, faire du CERFI du Kadiogo un pôle d’attraction, améliorer la visibilité du CERFI à Ouagadougou, améliorer les capacités d’autofinancement du BPK, renforcer le fonctionnement administratif du BPK.

« On peut dire qu’il y a des motifs de satisfaction pour les activités que nous avons menées cette année. Parce que pour la plupart des activités que nous avons prévues, à 50% nous avons atteint nos objectifs et même par endroit nous avons dépassé les 50% », a jugé le SG du BPK.

Malgré cette appréciation positive, l’an 2021 n’a pas été un long fleuve tranquille pour le BPK du CERFI, selon les révélations de son SG. Il a cité des difficultés rencontrées, parmi lesquelles l’insuffisance dans le suivi des bureaux d’arrondissements, l’insuffisance de visibilité des activités des bureaux d’arrondissement, les difficultés de coordination parfois dans l’organisation de certaines activités, l’insuffisance de la mobilisation, l’insuffisance de ressources financières.

Le mois de Ramadan sera un mois de solidarité

Au cours de son activité, le Bureau provincial du CERFI dans le Kadiogo a donné les couleurs de son programme d’activités pour l’an 2022. « Déjà en 2022, en termes de formation, nous allons mettre beaucoup d’accent sur la formation islamique.

La formation islamique sera déployée dans les arrondissements. Donc désormais, les arrondissements vont organiser à leur niveau la formation islamique. (…) Aussi, nous allons travailler à donner beaucoup plus de visibilité aux activités du CERFI à travers les différents arrondissements, à travers les activités du Bureau Provincial du Kadiogo.

Nous aurons de grandes activités de mobilisation, notamment Ramadan Market qui se profile à l’horizon. Le mois de Ramadan sera un mois de solidarité pour le Bureau Provincial du Kadiogo. Nous avons aussi les 72 heures du cerfiste (militant du CERFI) à Ouagadougou », a expliqué le SG.

Hormis, le BPK, ses différents démembrements, que sont les bureaux des 12 arrondissements de la commune de Ouagadougou, ont aussi présenté les bilans de leurs programmes d’activités respectifs. Par ailleurs, les équipes dirigeantes de ces bureaux ont épuisé leur mandat d’un an.

Elles ont été renouvelées à cette occasion et les nouvelles équipes seront officiellement installées en début février, foi du secrétariat général du BPK.

Bureaux d’arrondissementsSecrétaires Généraux nommés
Arrondissement 1Tasséré Sanfo
Arrondissement 2Adama Zoungrana
Arrondissement 3Abdoul Karim Tao
Arrondissement 4
Arrondissement 5Sidiki Guiré
Arrondissement 6Yacouba Ouédraogo
Arrondissement 7Harouna Nana
Arrondissement 8Salif Ouédraogo
Arrondissement 9Aboul Amid Sibri
Arrondissement 10Ibrahim Simporé
Arrondissement 11Kassoum Kaboré
Arrondissement 12Idrissa Porgo

Mahamadou Cissé, SG National Adjoint du Bureau Exécutif National (BEN) du CERFI,  a félicité le BPK et ses sous-structures, tout en les rassurant. « Le Kadiogo compte beaucoup pour le BEN. On suit. On n’est pas présents permanemment, physiquement à vos côtés, mais on suit pour savoir ce qui est fait et on prend l’engagement vraiment de faire tout ce qui est de notre pouvoir pour vous permettre de réussir au mieux », a-t-il déclaré.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page