[Direct ] Marche du 22 janvier 2022 à Ouagadougou : La manifestation dispersée au gaz lacrymogène

Des organisations de la société civile, dont le Mouvement Sauvons le Burkina Faso, ont appelé à une marche ce 22 janvier 2022. Cette marche vise plusieurs objectifs, dont le soutien aux Forces de défense et de sécurité, mais aussi au Mali après les sanctions prises par la CEDEAO. 


[Ce qu’il faut retenir ] Les manifestants n’ont pas réussi à se rassembler à la Place de la Nation, quadrillée par les forces de l’ordre. Ils ont tenté de se regrouper dans différents endroits vers les côtés Est et Sud du centre-ville, en érigeant des barricades. Mais ils ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène par les forces de sécurité. Au moins un blessé a été constaté par les équipes de Faso7. Il s’agit de Ibrahim Compaoré, journaliste reporter de la télévision LCA. Il a été touché par un projectile et a été pris en charge par une équipe de la Croix-Rouge Burkinabè déployée sur le terrain. Des arrestations ont été opérées au sein des manifestants, a constaté Faso7. Des dégâts matériels ont aussi été enregistrés, notamment un magasin contenant du matériel médical a pris feu. L’incendie a été éteint par les sapeurs-pompiers. Hors de Ouagadougou, des manifestations ont été enregistrées à Ouahigouya, Houndé  et Kaya où le siège local du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a été saccagé. Du côté de Kongoussi, Fada et Titao, aucune manifestation n’a été enregistrée, selon l’Agence d’information du Burkina. A Titao, souligne l’agence, il se pose un problème de ravitaillement des populations. 


13h00. Fin du direct 

Après des heures de lutte, les manifestants ont fini par se disperser. Par ailleurs, les issues d’accès à la Place de Nation restent toujours bloquées par la gendarmerie.

12h50. Insolite : il perd deux cartouches de cigarettes pendant la manifestation

 

12h45. La circulation reprend du côté du grand marché et de la bourse du travail à Ouagadougou.

12h35. Les pompiers sont venus à bout de l’incendie du magasin contenant du matériel médical.

12h16.  A Houndé, les manifestants tiennent toujours les barricades. La route nationale N°1 est toujours bloquée.

11h49. Les insolites de la marche interdite : un manifestant récupère ses chaussures  à la fin d’une course-poursuite 

11h41. La colère d’un commerçant dont la boutique est partie en fumée 

Un magasin situé au premier niveau d’un bâtiment, au-dessus d’une quincaillerie partie en fumée. Le magasin contenait du matériel médical. Pour le propriétaire, ce sont les bonbonnes de gaz lacrymogènes qui ont causé l’incendie.

11h26. Un magasin  a pris feu à Ouagadougou, sur le théâtre des manifestations. Les sapeurs pompiers et des manifestants se sont activés pour éteindre l’incendie.

11h10. Quelques scènes d’affrontements notées entre forces de l’ordre et manifestants.

10h45. Des manifestants saccagent le siège local du parti au pouvoir à Kaya, dans le Centre-Nord, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)

Des manifestants, en marge de la marche du 22 janvier 2022, ont saccagé le siège local du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB). 

La région du Centre-Nord abrite le plus grand nombre de déplacés internes au Burkina Faso. 

10h35. Les manifestants ont tenté à nouveau de se réunir

10h23. Quelques messages sur les pancartes à la manifestation 

10h22. Quelques manifestants, composés notamment d’enfants, ont tenté de reprendre l’Avenue de la nation, avant d’être dispersés par les forces de l’ordre. 

10h15. A Houndé 

10h14. Quelques images des manifestants avant l’usage du gaz lacrymogène 

10h00. Le Dr Arouna Louré manifeste son mécontentement .

9h50. Un journaliste blessé

Un journaliste de la chaîne de télé LCA a reçu un projectile au niveau du rond-point des Nations Unies..

Blessé au bras,  il a été secouru par la Croix-Rouge Burkinabè. Un garrot lui a été placé et l’hémorragie au niveau de son bras blessé s’est arrêtée.

9h46. Les forces de l’ordre dispersent les manifestants sur l’avenue de la nation, au niveau de la Maison du peuple. La circulation est fluidifiée.

9h35. Au moins deux manifestants arrêtés

Les forces de l’ordre procèdent à l’interpellation de  manifestants. Au moins deux manifestants ont été arrêtés, ont constaté des journalistes de Faso7. 

9h32. Des manifestants barricadent la RN1 à Houndé

Des manifestants ont barricadé la RN1 à Houndé, ce 22 janvier 2022.

9h24. Les manifestants dispersés au Rond-Point des Nations Unies

Les manifestants qui ralliaient le Rond-Point des Nations Unies ont été dispersés au gaz lacrymogène.

9h14. La police disperse des manifestants devant Telecel.

La Police a usé de gaz Lacrymogène pour disperser des manifestants qui avaient réussi à se réunir devant le siège de Telecel Faso.

Le véhicule de la police avant le gaz lacrymogène – Faso7

Ces manifestants avaient posé des barricades sur la voie interdisant toute circulation. La Police qui voulait passer, après plusieurs négociations a dû les disperser et lever les barricades.

9h02. Les manifestants commencent à se regrouper.

A la Cathédrale, des manifestants se rassemblent. Puis se décident à rallier le Rond-point des Nations Unies.

Sur l’Avenue de la Nation, des manifestants ont érigé une barricade, empêchant la circulation, dont un pick-up de la Police nationale.

8h46. Quelques manifestants se regroupent vers la Cathédrale. La Bourse du travail est interdite d’accès.

Du Rond-point des Nations-Unies à la place de la nation, il  n’ a aucun attroupement. Les boutiques et lieux de commerces sont fermés.

Quelques manifestants aperçus vers la Cathédrale – Faso7

Plusieurs cargos de police sont stationnés sur l’Avenue de la nation. On note une barricade de toutes les issues donnant accès à la place de la Nation. Le grand marché est également fermé.

8h40. Le centre de la capitale Ouagadougou, comme l’avait annoncé la mairie dans un communiqué, est quadrillé par les forces de sécurité.

Les forces de l’ordre ont pris position au niveau des différentes voies d’accès à la Place de la nation.

8h20. Interdiction de la marche du 22 janvier 2022 : Le tribunal administratif se déclare incompétent pour statuer, selon le Mouvement Sauvons le Burkina Faso

Les détails en cliquant ici 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page