Mali : La CEDEAO veut des « élections crédibles dans un délai raisonnable et réaliste « 

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a annoncé ce dimanche 16 janvier 2022 sur sa page Facebook (ecowas-cedeao) qu’elle « reste disponible pour accompagner le Mali pour le retour à l’ordre constitutionnel à travers des élections crédibles dans un délai raisonnable et réaliste ».

L’organisation ouest-africaine avait pris des sanctions lors d’un sommet extraordinaire à Accra contre la transition malienne le dimanche 9 janvier 2022. Ces sanctions étaient la fermeture des frontières entre le Mali et les pays membres de la CEDEAO, le gel des fonds maliens dans la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la suspension des transactions sauf pour les produits de première nécessité et pharmaceutique, la coupure des aides financières, le rappel des ambassadeurs des Etats membres de la CEDEAO au Mali.

Ces sanctions ont été prises contre le Mali suite à la proposition du gouvernement de la transition malienne de conduire la transition sur une durée supplémentaire de six mois ou cinq ans afin de résoudre les questions urgentes telles que l’insécurité due au terrorisme.

Elles ont également provoqué une forte mobilisation de la population malienne et de sa diaspora ainsi que d’autres populations africaines dans les rues, le vendredi 14 janvier 2022, dans le but de dénoncer ces mesures.

En rappel, la transition qui avait promis en 2020 à la CEDEAO d’organiser les élections en février 2022, dit s’être vue rattraper par la réalité du terrain à savoir la persistance des attaques terroristes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page