Mali: Le COSC traite les sanctions de la CEDEAO d’ « acte terroriste »

Le Collectif des organisations de la société civile pour le Sahel (COSC) a tenu une conférence de presse ce samedi 15 janvier 2022 à Ouagadougou. Le collectif s’est prononcé sur les sanctions de la CEDEAO prononcées contre le Mali.

Le Collectif des organisations de la société civile pour le Sahel dit condamner  vigoureusement les sanctions de la CEDEAO contre le Mali. Pour le collectif, ces sanctions prises sont « illégales, iniques et insensées » car ne se fondant « sur aucune base juridique de la CEDEAO, de l’UEMOA et la BCEAO », a indiqué Larba Israël Lompo, membre du collectif.

Par ailleurs, pour le collectif, les sanctions prises contre le Mali ne vont pas contribuer à mieux lutter contre le terrorisme. « Le Collectif des organisations de la société civile pour le Sahel considère donc ces sanctions comme un acte terroriste  perpétré contre l’ensemble des peuples du Sahel et même ceux de la CEDEAO. Ces sanctions perfides viennent fragiliser toutes les stratégies mises en place pour lutter contre le terrorisme et offre par la même occasion libre cours aux terroristes dans la zone du Liptako-Gourma », a laissé entendre Larba Israël Lompo.

Toujours en lien avec les sanctions de la CEDEAO, Larba Israël Lompo a accusé la France d’en être l’initiatrice. « La France est le commanditaire de cet acte terroriste et revendique par la bouche  se son président Emmanuel Macron qui n’a pas manqué de s’en jouir », a-t-il déclaré.

Se prononçant également sur la question de la marche du 22 janvier prochain, Arouna Louré un des membres du collectif a indiqué que son organisation le « Mouvement les révoltés » soutiendra la marche en question. Mais pour ce qui est du choix du COSC, Arouna Louré a laissé entendre qu’un consensus sera fait pour voir comment organiser cette marche. « Nous allons discuter de cela pour voir est-ce qu’il y a de l’opposition avec l’idée générale, (…) comment on se restructure dans tout cela pour pouvoir dégager une conduite à tenir collective », a-t-il indiqué.

Toutefois, les membres du collectif ont appelé le peuple africain à une solidarité sans faille et à rester vigilant, mobilisé et déterminé.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page