TOGO : Dans son message de vœux à la Nation, Faure Gnassingbé rappelle son engagement constant en faveur d’une société plus inclusive

Menace terroriste, crise sanitaire, vie chère, dialogue politique etc…Voilà les sujets majeurs ayant meublé la vie publique togolaise et qui ont été au cœur de l’adresse à la Nation du Chef de l’Etat togolais le 30 décembre dernier. Faure Gnassingbé a appelé ses compatriotes à être unis et mobilisés face au défi sécuritaire et rappelé son engagement et ses actions pour une société plus inclusive.

Lors de ses vœux à ses compatriotes le 30 décembre dernier, c’est par la question du terrorisme que Faure Gnassingbé a ouvert son discours. Il s’est réjoui que son pays ait pu préserver la sécurité et la stabilité, indispensables pour le développement. Revenant sur l’attaque dont a été victime le Togo avec l’incursion terroriste à Sanloaga dans le nord du pays, il a salué la bravoure des forces de défense et de sécurité togolaises qui ont réussi à repousser les assaillants.

« Les groupes armés terroristes continueront de tenter diverses approches pour mener des incursions meurtrières dans les pays voisins et chez nous, au Togo. C’est pourquoi nous devons rester mobilisés et unis pour apporter une réponse ferme multidimensionnelle à cette guerre asymétrique et sournoise car, nous le savons, le terrorisme prend toujours racine là où les liens sociaux sont distendus par la pauvreté et l’absence de perspectives », a alerté le Chef de l’Etat togolais.

En plus de la réponse militaire, l’autre volet de la stratégie de riposte face au terrorisme est la dimension sociale. De fait, M. Gnassingbé a évoqué le programme spécial de développement en cours d’exécution dans la région des Savanes dans le nord du pays, avec la participation active des forces armées togolaises. Il a en outre indiqué avoir instruit le gouvernement de poursuivre la mise en œuvre sa Feuille de Route 2020-2025 tout en poursuivant la lutte contre la pandémie de la Covid19.

Pour offrir des soins de santé aux populations, la construction et/ou la réhabilitation et l’équipement des Unités de soins périphériques sont annoncées dans toutes les régions. Ce qui devrait favoriser la mise en œuvre du projet « services essentiels de qualité pour une couverture sanitaire universelle ».

Dans le secteur de l’éducation, le président togolais a annoncé la construction de plus de 5000 salles de classes en 2022. Il a évoqué aussi l’ouverture de nouveaux instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD).

Il a par ailleurs annoncé le renforcement de la desserte en électricité et en eau potable notamment le démarrage effectif du fonds « électricité pour tous » et l’achèvement des projets d’adduction en cours de réalisation, et dont plus de 2 millions de personnes vont bénéficier.

Les secteurs porteurs et pourvoyeurs d’emplois pour la jeunesse seront ciblés avec l’installation d’unités de transformation sur le modèle de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA).

Au sujet de la pandémie à Coronavirus, Faure Gnassingbé annonce que « le gouvernement continuera de prendre les mesures appropriées » pour préserver le Togo d’une propagation incontrôlée de la pandémie.

Le chef de l’Etat a salué le travail du corps médical et a rendu un hommage à la communauté scientifique. Il s’est réjoui des chiffres de la campagne de vaccination. À ce jour, 1,5 millions de personnes sont vaccinées au Togo.

Sur le même sujet, Faure Gnassingbé lance un appel au sens de responsabilité de tous, aussi bien les non-vaccinés que les personnes éligibles à la dose de rappel, afin que la vaccination atteigne ses objectifs.

Au chapitre politique, le président togolais a évoqué la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Pour lui, les conclusions ont esquissé des perspectives favorables à l’approfondissement des acquis démocratiques.

« Je demeure convaincu que c’est au moyen du dialogue que les solutions les plus pertinentes peuvent être trouvées pour notre pays », a-t-il dit.

Vie chère

Dans son adresse, le chef de l’Etat est aussi revenu sur la question de la vie chère. Il a noté que le gouvernement avait déjà pris des mesures pour soulager les ménages, notamment la suppression des frais de scolarité au niveau du secondaire cette année. Ainsi que la prise en charge d’un mois de facture d’électricité pour les tranches sociales.

De même, il a rappelé le maintien de la subvention des prix, notamment pour les engrais, le matériel agricole et le blé. Le gouvernement togolais  a poursuivi la réduction des frais de raccordement à l’eau potable pour les ménages les plus vulnérables.

« Malgré toutes ces mesures, je sais que vous continuez de ressentir les effets de cette hausse des prix », a-t-il reconnu avant d’ajouter : « C’est pourquoi après réflexion, j’ai instruit le gouvernement d’accorder aux fonctionnaires des secteurs public et parapublic et aux retraités, dès la semaine prochaine, une avance d’un mois de salaire, qui sera remboursable par tranches mensuelles jusqu’en décembre 2022. J’encourage le secteur privé à prendre des mesures similaires ».

Le chef de l’État a en outre annoncé le paiement des allocations de départ à la retraite de 2020 dès ce mois de janvier.

Correspondance particulière

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page