2022 : « Se serrer les coudes pour que la république triomphe ! » (Harouna Kaboré)

Ceci est le ministre de l’ex ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré.

Chers frères et sœurs

Chers ami(e)(s)

En ce premier jour de l’an 2022, je viens par ces lignes vous souhaiter une merveilleuse année 2022. Que 2022 voit se réaliser vos projets les plus chers et les plus impactants pour votre vie et celle de vos parents et amis.

La double adversité que sont les crises sécuritaire et sanitaire, auxquelles fait face notre pays nous engage à nous battre davantage en 2022 pour que la république triomphe! C’est pourquoi nous devons travailler à l’avènement d’une union sacrée des  fils et filles de notre pays de l’intérieur comme de la diaspora autour des FDS et des VDP et à une solidarité agissante envers les Personnes Déplacées Internes ( PDI). Nous devons nous serrer les coudes en attendant de pouvoir nous serrer les mains quand nous aurons vaincu la Covid 19 afin de préserver l’héritage territorial que nous ont légué nos ancêtres et tous nos devanciers.

Chers frères et sœurs

Chers ami(e)(s)

Il nous faut :

-De l’audace, pour oser inventer notre avenir et nous réarmer moralement et spirituellement pour rester debout et victorieux;

-De la confiance et du réconfort , pour respectivement nous épanouir pleinement et pour être rassurés lors des moments délicats;

-De la bonté et des rayons d’espoir, pour respectivement,  le plaisir de donner aux autres et illuminer nos idées et notre humeur;

-De la vaillance et de la persévérance , pour aller de l’avant ;

Chers frères et sœurs

Chers ami(e)(s)

En 2022, je souhaite de tout cœur que l’on parvienne à empêcher les nuisibles de nuire, et les malfaisants de malfaire ! Car il y a beaucoup plus de gens de bonne volonté sur la terre de nos ancêtres que de fous dangereux. Il n’y a donc pas de raison pour que la majorité ne l’emporte pas. Alors organisons-nous davantage en convoquant notre histoire pleine de repères, en refusant notre présent difficile pour un avenir plus radieux. Prenons date pour le futur ! Restons insoumis à ce diktat que veulent nous imposer ces ennemis d’une autre espèce ; restons nous-mêmes, armons-nous de courage et nous ferons ensemble tout ce qui est à hauteur d’homme ! Prenons rendez-vous pour un futur meilleur. Restons focus sur l’objectif : le renouveau et le développement endogène !

#lefasodabord!

Converser, converger, convertir !

HK, 01-01-2022

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bonjour Mr l’Ex-ministre

    Merci pour les voeux. Malheureusement, quand je vous vois , je vois aussi :

    1) La création du Conseil Burkinabé de l’Anacarde avec our but de capter l’argent de la filière anacarde et d’en faire ce que vous voulez
    2) Par cette création, vous venez de réduire à néant un travail magnifique fait depuis 2000 pour créer la loi sur les interprofessions afin de donner une existence aux interprofessions
    3) Qu’avez-vous fait des 6 milliards collectés dans les filières anacarde et sésame ? Bien sûr des alibis d’octroi de peut être 20% pour l’interprofession, mais le reste ? Mettre en place une structure doublon, contrôlée par le ministre lui-même et surtout coûtant très chère.
    4) Je vous accuse pour avoir fragilisé le processus de création d’interprofessions viables, autonomes et jouant leur rôle avec efficacité;
    5) Quand on regarde les missions du CBA et de l’interprofession anacarde, ce sont les mêmes. Vous avez créé un doublon, et vous avez remplacé l’interprofession par ce « machin » de CBA, qui est géré à nouveau par l’Etat. Nous sommes reparti à 40 ans en arrière, quand il existait la CSPPA (Caisse de stabilisation des Prix des produits agricoles). Voilà ce que vous avez fait. Et cela ne vous honore pas. Dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité