Burkina Faso : Abdoul Hamid Yaméogo porté à la tête du CERFI

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamique (CERFI) a tenu son 12ème Congrès ordinaire du 24 au 26 décembre 2021 à Ouagadougou. À l’issue de ce Congrès, le CERFI a procédé au renouvellement de ses instances, notamment son bureau exécutif national (BEN), sa cellule féminine nationale, son comité directeur national (CDN) et son commissariat aux comptes.

La nouvelle équipe du bureau exécutif national du cercle d’études, de recherches et de formation islamique (CERFI), est présidée par Abdoul Hamid Yaméogo, juriste de formation. Quant à aux nouveaux membres de sa cellule féminine nationale, ils ont à leur tête Hadja Aminata Nana, comptable. Le comité directeur national et le commissariat aux comptes, renouvelés, sont respectivement dirigés par Moussa Nombo et Abdoul Moumouni Compaoré, tous deux administrateurs de services financiers. Ces nouvelles équipes ont un mandat de 3 ans

« Ce sont des sentiments de grandes responsabilités qui nous animent actuellement, au regard de l’héritage du CERFI qui est lourd à porter mais aussi au regard des grands défis qui se posent au CERFI, mais aussi au pays. Les défis actuels, ce sont les défis du pays, ce sont les défis de contribution à la cohésion nationale, contribution à la sécurité, au retour de la paix », a déclaré le président fraîchement installé.

A propos des défis, Siaka Gnessi, le président par intérim du BEN sortant a mentionné quelques uns qui attendent les nouvelles équipes. « Je vais citer la mobilisation financière pour le financement de nos projets. Il y’a le renforcement de la présence sociale du CERFI. Il y’a le défi de la participation citoyenne à l’œuvre commune d’édification de notre pays, à la promotion de la bonne gouvernance, à la lutte contre la corruption, le terrorisme, etc. Et La contribution à l’unité d’action des musulmans à travers la mobilisation autour des nobles missions de la FAIB », a-t-il laissé entendre.

Aperçu des résultats du BEN sortant

Il faut rappeler que les nouveaux membres du BEN du CERFI remplacent l’équipe d’El Hadj Aminou Ouédraogo. Siaka Gnessi, a fait cas des résultats auxquels l’ancien groupe est parvenu. Parmi ces acquis on la construction de nouvelles mosquées (Gaoua, Kaya, Tanghin-Dassouri, etc.), l’ouverture de cinq (05) nouveaux établissements scolaires, la construction de nouvelles écoles et nouvelles salles de classe (Bassinko, Tanghin Dassouri, Tenkodogo, Nouna, Kaya), l’édition de 7.400 manuels de formation, le renforcement du partenariat avec les organisations internationales , le renforcement du leadership féminin, la mise en place de la Zakat House, la participation à l’animation de la vie de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et de l’Organisation de la jeunesse musulman en Afrique de l’Ouest (OJEMAO) , le renforcement de la communication digitale du CERFI , l’organisation d’une opération spéciale de collecte de fonds au profit des personnes démunies (32 988 000 FCFA mobilisé) , l’organisation d’une opération spéciale de collecte de fonds au profit des projets socio éducatifs du CERFI (23 253 395 FCFA mobilisé) et la conduite du projet « Dialogue et changement social » financé par l’Union européenne en partenariat avec l’ONG DIAKONIA.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page