Marche du 27 novembre : Cinq personnes poursuivies, l’audience renvoyée au 15 décembre

Le procès des organisateurs de la marche du 27 novembre 2021 s’est ouvert ce mercredi 8 décembre 2021 au Tribunal de Grande instance de Ouagadougou.

Les trois prévenus, Hervé Ouattara, Mamadou Drabo et Adama Tiendrébeogo dit Colonel ont comparu en citation directe. Mais l’audience a été renvoyée au 15 décembre 2021 à la demande du procureur du Faso parce que deux autres personnes, Marcel Tankouano et Abdoul Karim Bagagnan dit Lota, ont été déférées le 7 décembre 2021, toujours dans le cadre de ce dossier.

Au total, ce sont cinq (5) personnes qui sont poursuivies, entre autres, pour participation à une manifestation illicite, et destruction de biens. L’infraction d’attentat à la sûreté de l’Etat qui avait été mentionnée au début de l’affaire n’est plus retenue contre les prévenus.

Lire 👉 Burkina Faso : Des organisateurs de la marche du 27 novembre à la MACO

Au cours de l’audience de ce mercredi 8 décembre 2021, les avocats des prévenus ont demandé la liberté provisoire pour leurs clients. « La détention préventive doit être l’exception, garantir la représentation des prévenus. Ils sont majeurs, ayant une adresse à Ouagadougou, il y a des garanties pour qu’ils soient présents le 15 décembre », a plaidé Me Ambroise Farama.

Me Paul Kéré, constitué auprès des accusés a également plaidé pour la mise en liberté provisoire des prévenus. « Ce sont des leaders de la société civile. Ils sont connus. Je vous jure que le 15 décembre, ils seront là. Honorables membres du tribunal, participez l’apaisement. Nous sommes déjà dans une situation difficile.  Il ne faut pas ajouter le feu au feu », a argué l’avocat.

Lire 👉 Manifestation du 27 novembre 2021 au Burkina Faso : Quelques images de Ouagadougou

Pour sa part, le procureur a demandé au tribunal de rejeter la demande au motif de l’équité entre les prévenus vu que deux autres ont été déposés à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). « Nous pensons qu’il est juste et équitable de maintenir tout le monde en détention », a indiqué le procureur.

En dernier ressort, le tribunal a rejeté la demande de mise en liberté provisoire et renvoyé le jugement du dossier au 15 décembre 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité