Mécontentement des Burkinabè : « Nous pensons que c’est tout à fait normal » (Vincent Dabilgou)

Par rapport aux voix qui s’élèvent pour la démission du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, Vincent Dabilgou, le président du parti Nouveau Temps pour la Démocratie, a affirmé : « nous pensons que c’est tout à fait normal ». Il s’est prononcé à l’occasion de la conférence de presse de l’Alliance des Partis et formations de la Majorité Politique (APMP), du 25 novembre 2021 à Ouagadougou.

C’est en réponse à la question d’un journaliste concernant les populations « en détresse », qui réclament la démission du président du Faso, que Vincent Dabilgou, président du parti Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), a donné son avis.

« Le président du Faso lui-même, parce qu’il est un président élu et si on regarde son programme, il a promis la paix et la sécurité. Donc, du point de vue du droit des populations à la sécurité et à la paix, nous pensons que c’est tout à fait normal que quand un président promet sécurité et paix, que les populations manifestent leur mécontentement. Au niveau de l’APMP, nous comprenons cela et aussi en politique, la plupart du temps, tout le monde comprend qu’on peut comprendre cela », a-t-il déclaré.

Pour rappel, à l’occasion des élections couplées de 2020, le NTD est arrivé troisième parti au plan  national et deuxième parti au niveau de la majorité présidentielle, qui elle-même compte en ce moment 105 en partis politiques alliés.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page