Attaque d’Inata : Le gouvernement prend des sanctions

Le gouvernement burkinabè a pris des sanctions après l’attaque d’Inata qui a fait 32 morts le 14 novembre 2021.

Le gouvernement a décidé, sur la base de rapport des ministres de la sécurité et de la défense,  de relever de leurs fonctions le Commandant des groupements des forces du secteur Nord   et le commandant de la première région de gendarmerie. L’information a été donnée par le ministre en charge de la communication ce 17 novembre 2021.

Il est ressorti que les éléments du détachement de gendarmerie d’Inata avaient alerté sur des soucis de ravitaillement avant l’attaque du 14 novembre. Le Chef de l’Etat a instruit une « enquête administrative pour situer les responsabilités », a ajouté le ministre Ousséni Tamboura. 

A noter que le bilan de l’attaque a  évolué. Il est de 49 gendarmes et 4 civils tués. 46 gendarmes ont été retrouvés.

Une minute de silence a été observée au cours du Conseil des ministres en la mémoire des victimes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité