Cancers féminins : L’amicale des femmes de Vista Bank Burkina mène la lutte

L’amicale des femmes de Vista Bank Burkina (AMIFEV) en collaboration avec l’hôpital Saint Camille, dans le cadre de la lutte contre les cancers féminins à travers la prévention, a organisé une journée de sensibilisation ce 13 novembre 2021 à Ouagadougou, dans la salle de cinéma Canal Olympia Idrissa Ouédraogo.

Placée sous la présidence de Mohamed BA, Directeur général de Vista Bank Burkina et sous le parrainage d’Aminata Diallo, responsable de la salle Canal Olympia Idrissa Ouédraogo, cette activité de sensibilisation rentre dans le cadre du programme d’activité 2021-2022 de l’AMIFEV. En organisant cette journée de sensibilisation, l’AMIFEV en partenariat avec l’hôpital Saint Camille dit vouloir contribuer à lutter contre le cancer de sein considéré comme le cancer féminin le plus mortel au monde et le plus fréquent au Burkina Faso et contre le cancer du col de l’utérus.

Séance d’aérobic des femmes de l’amicale © Faso7

Cette journée de sensibilisation a d’abord débuté par une séance d’aérobic à laquelle ont participé plusieurs femmes de l’amicale. La sensibilisation concrètement dite s’est faite autour de trois communications à savoir une communication sur le cancer du sein donnée par le Dr Safyatou Ilboudo/Sawadogo, une communication sur le cancer du col de l’utérus animée par l’oncologue Dr Carine Attiou et une communication sur le frottis cervico utérien donnée par le Dr Déborah Dao.

Toutes les trois communications avaient pour objectif essentiel d’emmener les femmes de l’amicale à prendre à bras le corps le problème des cancers féminins © Faso7

Toutes ces trois communications avaient pour objectif essentiel d’emmener les femmes de l’amicale à prendre à bras-le-corps le problème des cancers féminins au Burkina Faso et de se faire dépister. « Nous avons parlé du cancer du col de l’utérus et les méthodes de dépistage des lésions précancéreuses afin d’encourager les femmes à venir se faire dépister tôt parce que c’est un cancer qui met du temps avant de s’installer, environ 10 à 15 ans et c’est vraiment un cancer que l’on peut éviter. Nous encourageons les femmes à venir se faire dépister dès 25 ans pour un frottis cervico utérien et consulter un médecin lorsqu’il y a toute petite anomalie qu’elles constatent », s’est exprimée le Dr Carine Attiou.

Le cancers du col de l’utérus, un problème de santé public

A en croire l’oncologue, le cancer du col de l’utérus est le deuxième cancer féminin le plus fréquent au Burkina Faso. Considéré comme un problème de santé public, selon le Dr Carine Attiou, le Burkina Faso pour faire face au cancer du col de l’utérus, mise d’abord sur la sensibilisation. Des mesures ont également été prises afin de faciliter le dépistage très tôt des femmes. Il existe aussi selon elle, des vaccins qui peuvent être prescrits aux patientes. Selon l’oncologue Carine Attiou, il sera bientôt disponible au Burkina Faso, un programme national de santé qui permettra d’inclure dans le programme élargi de vaccination, les vaccins contre le cancer du col de l’utérus.

« Cette journée, c’est pour permettre à toutes les femmes d’être avisés à temps et pour avoir l’information juste et vraie et pouvoir venir se dépister » (Djenebou Kafando) © Faso7

Pour ce qui concerne le cancer du sein, il est considéré comme étant le premier cancer féminin dans le monde et le plus fréquent au Pays des Hommes intègres , selon le Dr Safyatou Ilboudo/Sawadogo. Lors de sa communication, elle a expliqué aux femmes de l’AMIFEV comment elles peuvent elles-mêmes suivre leurs corps afin de détecter les signes semblables aux différents symptômes du cancer. En effet, le Safyatou Ilboudo/Sawadogo a montré aux femmes de l’amicale, comment effectuer l’autopalpation du sein.  Tout comme le cancer du col de l’utérus, le Dr Safyatou Ilboudo/Sawadogo a indiqué que le cancer du sein peut être guéri s’il est su tôt. C’est la raison pour laquelle, elle a invité les femmes à aller se faire dépister.

Pour les organisatrices notamment l’amicale des femmes de Vista Bank Burkina, c’est une satisfaction. En effet, selon la présidente de l’AMIFEV, le message que l’amicale comptait faire passer, a trouvé oreille attentive. « C’est une journée très belle. Cette journée, c’est pour permettre à toutes les femmes d’être avisés à temps et pour avoir l’information juste et vraie et pouvoir venir se dépister », s’est exprimée Djenebou Kafando, présidente de l’AMIFEV.

Des journées de dépistage au sein de Vista Bank Burkina Faso

Parlant de dépistage, la présidente de l’AMIFEV a indiqué qu’après cette journée de sensibilisation, l’amicale a prévu des journées de dépistage qui se tiendront les 15, 16 et 17 novembre 2021 au sein de Vista Bank Burkina et toujours en partenariat avec l’hôpital saint Camille de Ouagadougou.

De la gauche vers la droite, Djenebou Kafando (présidente de l’AMIFEV) ; Cynthia Dégila (Directrice financière de Vista Bank Burkina) ; Dr Carine Attiou et Aminata Diallo/Glez, responsable du Canal Olympia Idrissa Ouédraogo (Marraine) © Faso7

Représentant le Directeur général de Vista Bank Burkina, président de la cérémonie, la directrice financière de Vista Bank Burkina, Cynthia Dégila a tenu à exprimer à l’ AMIFEV, toute la satisfaction de la direction de la banque pour avoir réfléchi sur un thème très important. Selon elle, Vista Bank Burkina n’a pas hésité un seul instant pour apporter son soutien ‘’financier conséquent’’ à l’initiative de l’AMIFEV.

Cette journée de sensibilisation avait pour marraine Aminata Diallo/Glez, responsable du Canal Olympia Idrissa Ouédraogo. Cette dernière qui dit avoir eu à prendre soin de sa propre mère jadis malade du cancer, a invité les femmes à aller se faire dépister . Elle a par ailleurs demandé aux proches des victimes du cancer, de se rendre disponibles pour les malades.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page