La chronique judiciaire du samedi : Il perd le contrôle de sa moto et tue une mère de 6 enfants

La vitesse exalte. Il y a un sentiment de contentement qui envahit le corps et l’esprit lorsque la route s’accélère sous ses pneus. Mais cette exaltation ne doit pas faire oublier les conséquences d’une perte de contrôle suivie d’un accident.

Devant le tribunal, T.B reconnaît les faits. Il a roulé vite, mais il assure qu’il n’était pas à plus de 50 km/h. Mais on se demande toujours comment il a fait pour le savoir, puisque sa moto ne comportait plus de cadran qui marche.

Quoi qu’il en soit, il heurte une femme, une mère de six enfants, qui va violemment succomber à ses blessures. A la barre le jour du procès, le frère de la défunte est inconsolable. Il dit avoir fait tout son possible humainement et financièrement, mais sa sœur a quitté ce monde. 

Les propos du procureur laissent entendre qu’en pleine vitesse, il est toujours difficile de freiner à temps. En effet, le représentant du ministère public a fait savoir que T.B a freiné à 7 mètres  de la pauvre victime, mais il n’a pas pu éviter que le drame se produise. 

Pour cela, le procureur a requis une peine d’emprisonnement d’un an avec sursis, une amende de 12 000 FCFA et une condamnation à payer 250 000 F CFA aux ayants-droit de la défunte.

Le juge a décidé que T.B  est coupable d’excès de vitesse, de perte de contrôle de son engin et d’homicide involontaire. Il écopera d’une peine d’emprisonnement d’un an avec sursis, une amende de 12 000 FCFA et une amende ferme de 300 000 FCFA.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page