Burkina Faso : Luc Adolphe Tiao quitte le CDP et crée le RDP

Rassemblement Patriotique pour le Développement (RDP), c’est le nom du nouveau parti politique présidé par Beyon Luc Adolphe Tiao, ancien Premier ministre du dernier gouvernement de Blaise Compaoré. Cette structure politique a été présentée lors d’une assemblée générale ce samedi 6 novembre 2021 à Ouagadougou.

Luc Adolphe Tiao (LAT) avait annoncé son départ du parti le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), le 16 septembre 2021. Dans sa lettre de démission, le dernier Premier ministre de l’ex-président du Faso Blaise Compaoré, avait signifié à Eddie Komboïgo, actuel président de ce parti, qu’il s’en allait « pour explorer de nouveaux horizons et relever d’autres défis ».

« A partir du moment où j’ai quitté le CDP, je me suis posé la question de ce que je devais faire après. C’est là que j’ai partagé ma vision avec un certain nombre de camarades qui ont accepté qu’ensemble, nous puissions également créer un parti politique qui apportera sa contribution au développement du Burkina Faso », a-t-il expliqué.

Tout en précisant qu’ils ne sont pour le moment ni de l’opposition ni de la majorité, les dirigeants du RPD disent proposer une offre politique fondée sur la confiance, la réconciliation et la paix, avec pour priorité le sens du patriotisme. « Notre pays vis depuis plusieurs décennies, si je peux le dire ainsi, dans une espèce de cassure sociale due à de nombreux maux. Nous ne pouvons pas passer notre vie à remuer le couteau dans la plaie, à nous regarder en chiens de faïence, plutôt qu’à travailler ensemble pour faire avancer notre pays », a déclaré Luc Adolph Tiao.

« Corriger ce qui n’a pas été bien fait« 

Le chef du dernier gouvernement de l’ex-président du Faso Blaise Compaoré s’estime être bien placé pour apporter des solutions qui puissent rassembler les burkinabé. En effet il a rappelé avoir fait l’expérience du pouvoir et de l’opposition. « C’est pour moi aussi une manière peut-être de rattraper ce que nous n’avons pas pu faire, de corriger ce qui n’a pas été bien fait », a-t-il ajouté en référence à la chute de Blaise Compaoré, lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Le RPD dit ne pas fermer la porte à aucune personne, et ce, même à aux membres des autres partis politique. A ce sujet, il faut noter que Mélégué Traoré, cadre du CDP était présent à l’assemblée générale constitutive du RPD. A ce dernier, Luc Adolphe Tiao a lancé : « Je suis parti te laisser mais j’espère que tu vas nous rejoindre bientôt ».

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page