Bobo-Dioulasso : CITIZENS Power veut renforcer la participation citoyenne des Jeunes

Emmener tout le monde à participer à la construction du Burkina Faso. Telle est l’ambition des acteurs du projet CITIZENS Power. Pour réussir leur mission, ils ont réuni ce samedi 04 septembre 2021 dans la salle de conférence de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina, plusieurs jeunes pour discuter avec eux sur la question de la participation citoyenne de la jeunesse.

Le constat concernant la participation des jeunes à la gouvernance est amer. Le projet CITIZENS Power financé par l’ONG DIAKONIA et mis en œuvre par l’Association des Jeunes pour le Développement Durable du Burkina Faso (AJDD/BF), veut changer la donne. Pour les responsables de ce projet, la participation des jeunes est une condition indispensable pour le développement.

« Sans les jeunes et sans les femmes, le Burkina ne va pas se développer », c’est la conviction de Cheik Fayçal Traoré, Directeur exécutif de l’AJDD/BF.  Par ailleurs, il estime que la question d’inclusivité est également un droit pour tous. Pour illustrer cette conviction, il évoque l’article 12 de la constitution burkinabé qui dispose dit : « Tous les Burkinabè sans distinction aucune, ont le droit de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de la société », a cité Cheik Fayçal Traoré.

Afin de faire de la participation des jeunes à la gouvernance est une réalité, le Directeur exécutif de l’AJDD/BF a sa stratégie. A l’entendre, il ne s’agira pas seulement de développer des initiatives et des slogans mais de faire en sorte que les jeunes par eux-mêmes prennent conscience de leur rôle, renforcent leurs capacités afin d’assurer au mieux ce rôle.

Confiant de la noblesse des actions menées par l’AJDD/BF , le Gouverneur de la Région des Hauts-Bassins qui s’est fait représenter par le Conseiller technique Golo Issa Barro, a, à travers ce dernier, adressé tous son soutien et ses encouragements à l’association créée depuis 2009 et présente dans six régions du Burkina Faso dont les Hauts-Bassins. Etaient également présents, le Directeur régional de la jeunesse des Hauts-Bassins, le bureau de la coalition ainsi qu’un représentant de la Direction régionale de la femme.

Il faut noter que l’ONG Diakonia auprès de qui le financement du projet a été acquis, est une organisation non gouvernementale internationale suédoise basée à Stockholm et présente dans 30 pays dans le monde, dont 9 en Afrique parmi lesquels figure le Burkina Faso. Au « Pays des Hommes intègres » où il a plus de 25 ans d’existence, Diakonia à travers ses actions travaille à améliorer les conditions de vie des populations vulnérable.

Faso7

Correspondant : la plume d’or

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page