Burkina Faso : Hugues Fabrice Zango soutient l’excellence à l’école

Le premier médaillé olympique du Burkina Faso a remis un soutien financier ce vendredi 13 août 2021 aux trois meilleurs élèves de l’excellence de 2021. Celui du Certificat d’Etudes Primaire (CEP) a reçu une enveloppe contenant une somme de 150 000FCFA, celui du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) une somme de 200 000FCFA et celui du Baccalauréat (BAC) une enveloppe de 300 000FCFA. C’était au sein du ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN).

Ce 13 août 2021 à Ouagadougou, Hugues Fabrice Zango a d’abord présenté sa médaille aux trois meilleurs élèves de l’excellence 2021. Il a ensuite remis à chacun, chacun une enveloppe financière. 150.000FCFA au premier excellent du CEP, 200.000FCFA à celui du BEPC et 300 000FCFA au premier excellent du BAC. Il faut noter que l’excellent du BEP a été absent et son enveloppe a été remise au ministère.

 « C’est normal de pouvoir venir ici et de récompenser les jeunes qui suivent un peu mon pat », s’est exprimé celui qui a pour la première fois inscrit le nom du Burkina Faso au palmarès des Jeux Olympiques.

Zango, premier de la classe jusqu’en Terminale

Il a par ailleurs fait savoir que cette récompense vise à encourager les excellents afin qu’ils lui emboitent le pas car lui aussi  a été un des excellents au BEPC. Il a ajouté qu’il a été premier de sa classe « du CP1 jusqu’en Terminale», sauf en classe de Seconde. « Mon parcours était un peu jalonné par l’excellence parce que j’ai tout fait pour être excellent dans tout ce que j’entreprenais », a ajouté Hugues Fabrice Zango.

Selon une des bénéficiaires, Thiombiano Urie, première au BAC, le médaillé Hugues Fabrice Zango a su jumeler le sport et les études, précisant qu’il est une source d’inspiration et un modèle à suivre. « Je suis vraiment très heureux et très touché par ce geste », s’est-il exprimé en saluant la récompense.

De son côté, le secrétaire général du MENAPLN, Kalifa Traoré, a laissé entendre que le sport et les études peuvent se marier. Il a ensuite invité les jeunes à pratiquer le sport car cela améliore la santé. « Une jeunesse qui fait le sport, qu’on le veuille ou pas, ça améliore la santé », indiquant que le médaillé olympique est un « pur produit du système éducatif » du pays.

Lazard KOLA et Marcelin BINGO (stagiaires)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page