Burkina Faso : Le Conseil d’Etat français valide l’extradition de François Compaoré

"Il est prêt à faire face, dans la dignité"

Le Conseil d’Etat français  a validé le décret d’extradition de François Compaoré, informe Jeune Afrique. La décision a été prise ce 30 juillet 2021. 

François Compaoré «prend acte ; il est prêt à faire face, dans la dignité, l’honneur et avec responsabilité, à la justice burkinabè », ont écrit ses avocats. 

Néanmoins, ceux-ci ont informé qu’ils ont saisi la Cour européenne des droits de l’homme « afin qu’elle face échec à l’extradition envisagée », parce qu’ils estiment que François Compaoré risque d’être soumis à  des « traitements inhumains ». Ils avaient assuré que sa vie pourrait être menacée s’il mettait les pieds au Burkina Faso.

François Compaoré, le frère de l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré, est poursuivi dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons en 1998. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page