Burkina Faso : La ‘’Promotion unité’’ de l’Académie de police officiellement apte à servir

La promotion est composée de 100 sous-lieutenants de police et 10 élèves commissaires prêts à servir

La 5e promotion de l’ Académie de Police a effectué sa sortie officielle ce 27 juillet 2021. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le président du Faso et placée sous le thème, « La dynamique de la formation des forces de sécurité à l’aune des mutations de la crise sécuritaire au Burkina Faso ».

La 5e promotion de l’Académie de Polie , baptisée « Promotion unité » par le Président du Faso, Roch Kaboré, chef suprême de l’armée et ministre de la Défense, est officiellement prête à rejoindre les rangs. « L’unité fait la force. C’est parce qu’on est uni dans une même vision, qu’on peut avoir des succès. C’est parce qu’on est uni également qu’on sait se préoccuper des problèmes des autres », a expliqué le président du Faso après avoir baptisée la promotion. Il s’agit d’une promotion composée de 100 sous-lieutenants de police et 10 élèves commissaires prêts à servir. Ils quittent l’Académie de police après deux années de formation. C’est par ailleurs avec les félicitations de leur parrain, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, que ces désormais commissaires et sous-lieutenants ont reçu leurs galons ce 27 juillet 2021 sous le ciel nuageux de Pabré.

« L’unité fait la force. C’est parce qu’on est uni dans une même vision, qu’on peut avoir des succès. C’est parce qu’on est uni également qu’on sait se préoccuper des problèmes des autres » Roch Kaboré / © Faso7

A une époque où la lutte contre le terrorisme constitue le défi majeur auquel le Burkina Faso fait face sur le plan sécuritaire, en prenant la parole, le délégué général de la promotion, le nouveau commissaire de police Bakari Sanou a rassuré de l’engagement de lui et de ses camarades à poursuivre la lutte. « La promotion réitère sa ferme volonté de poursuivre les actions déjà entreprises afin de redonner espoir là où s’abat le désespoir en matière de sécurisation des personnes, des biens et de sûreté des institutions de notre cher pays », a-t-il déclaré.

Le grade ne suffit pas à asseoir l’autorité…

Le commissaire divisionnaire de police, Edmond Tapsoba, Directeur général de l’Académie de police, à quant à lui prodigué des conseils à ses désormais ex élèves. En effet, Il a invité les nouveaux cadres et sous cadres de la Police nationale à savoir utiliser leur autorité tout en « gardant à l’esprit que le grade, combien nécessaire, ne suffit pas, à asseoir l’autorité ». Il a illustré ses propos en citant le Général d’armées Pierre De Villiers en ces mots : « Quand l’autorité est excessive, la confiance de ceux sur qui elle est exercée est trahie. Quand l’autorité fait défaut, l’indécision s’installe. De l’indécision naît l’ambiguïté. De l’ambigüité naît la confusion. Ce sont là les deux plus sûrs chemins vers la défaite ». Par ailleurs, le Directeur général de l’Académie de police a appelé les nouveaux commissaires et sous-lieutenants à ne pas se départir du sens de l’action et du devoir social. « (…) Tout homme ne saurait exiger d’un autre qu’il lui obéisse s’il n’obéit pas à lui-même. Quoi qu’il arrive, gardez toujours le sens de l’action et soyez animé par le sens du devoir social », s’est-il exprimé.

« Tout homme ne saurait exiger d’un autre qu’il lui obéisse s’il n’obéit pas à lui-même » Edmond Tapsoba / © Faso7

Toute comme à la sortie de la 50e promotion de l’Ecole nationale de police le 23 juillet dernier, ce 27 juillet 2021, le Ministre de la sécurité Maxime Koné a une fois de plus appelé les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso à l’union. « Il n’y a pas de héros solitaire et nous avons l’obligation de nous mettre ensemble et de travailler en rangs serrés. Du reste, l’ennemi en face, ne fait pas aucune distinction entre les tenues quand il attaque ! », a t-il laissé entendre. Aussi, a-t-il appelé à une meilleure collaboration entre les supérieurs et les subalternes. « (…) Autant les éléments doivent respect et obéissance à leurs chefs, autant les chefs doivent savoir écouter la troupe afin d’anticiper sur les éventuels problèmes », a exhorté Maxime Koné.

« Autant les éléments doivent respect et obéissance à leurs chefs, autant les chefs doivent savoir écouter la troupe afin d’anticiper sur les éventuels problèmes » Maxime Koné / © Faso7

Il faut noter que l’Académie de police a été créée en 2015 dans le but de désengorger l’Ecole nationale de Police, où étaient tous formés les élèves commissaires, officiers et sous-officiers. De 2015 à nos jours, l’Académie a formé au total 988 élèves policiers dont 143 commissaires de police dont 03 Tchadiens et 845 officiers de police.

Suivre le défilé à travers le direct en cliquant ici?

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page