Burkina Faso : Des médias apportent leur soutien à Me Prosper Farama

Dans ce message, la Société des Editeurs de la Presse Privée (SEP) apporte son soutien à Me Prosper Farama dont le cabinet a pris feu, occasionnant d’importants dégâts matériels.

C’est avec consternation que la Société des Editeurs de la Presse Privée (SEP) a appris l’incendie du cabinet de Me Prosper Farama le samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou.

En ces moments difficiles, les membres de la Société des Editeurs de la presse privée du Burkina Faso témoignent à cet avocat disponible et engagé pour la défense des plus faibles, tout leur soutien, leur compassion et leur solidarité.

Me Farama s’est toujours montré disponible pour accompagner les journalistes burkinabè ainsi que les médias, chaque fois que ces derniers étaient inquiétés par la justice, dans l’exercice de leur métier. Grâce à son professionnalisme et à sa sagacité, plusieurs journalistes ont été tiré d’affaire devant la justice.

L’un des plus emblématiques dossier que cet intrépide avocat suit depuis 20 ans, est sans nul doute le dossier de notre célèbre confrère Norbert Zongo, Directeur de Publication de l’Indépendant et Président de la SEP, sauvagement assassiné le 13 décembre 1998.

La SEP appelle ses membres et l’ensemble des burkinabè, les défenseurs de la liberté de presse, ainsi que tous les démocrates sincères à soutenir par quelques moyens que ce soit, ce grand défenseur de la veuve et de l’orphelin.

Il invite les autorités judiciaires et politiques du Burkina Faso à mettre tout en œuvre afin que les investigations qui ont démarré puissent aboutir et que toute la lumière soit faite sur cet incendie.

 Fait à Ouagadougou le 27 juillet 2021

Pour la SEP

Le Président Boureima Ouédraogo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page