Burkina Faso : Le ministre de la sécurité visite Solhan

Ce 19 juillet 2021, le ministre de la sécurité, Maxime Koné a effectué une sortie terrain à Solhan dans la province du Yagha. Il s’est agi pour le nouveau ministre de constater les conditions de vie et de travail du nouveau détachement de la Gendarmerie Nationale déployé, il y a juste une semaine.

A Solhan, le ministre de la sécurité Maxime Koné, accompagné d’une forte délégation est allé à la rencontre des autorités locales. Au cours des échanges, il les a, une fois de plus, assurés du soutien des plus hautes autorités du pays avant d’insister pour les inviter à coproduire la sécurité avec le nouveau détachement de la Gendarmerie Nationale.

Le Premier Adjoint au maire, Issouf Sow, a salué la présence du détachement de la Gendarmerie Nationale. Il en est de même que le chef de Solhan qui a précisé les attentes des populations. « Nous sollicitons la présence permanente des forces de Sécurité. Nous ne voulons plus que ce soit quelque chose de ponctuelle », a déclaré le chef.

A la suite des échanges avec ces autorités locales, le ministre Koné et sa suite ont achevé leur visite en allant s’incliner sur la fosse commune où ont été inhumés les victimes de l’attaque barbare de Solhan.

Mais avant la rencontre avec les autorités locales, le ministre Koné a visité le nouveau détachement de la Gendarmerie Nationale afin d’enregistrer les besoins des éléments ainsi que des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). Le ministre les a félicités pour leur engagement et leur dévouement avant de les assurer du soutien des plus hautes autorités du Burkina Faso.

Pour cette visite, le ministre de la sécurité était accompagné d’une forte délégation. Etaient présents, le Directeur de la logistique de la Gendarmerie Nationale, le colonel Dolean Minoungou, le colonel Konde Nanwê, commandant de la première région de Gendarmerie Nationale et le lieutenant-colonel Evrad Somda, Commandant de l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale.

Etait également du voyage, une équipe d’une société de téléphonie mobile devant rétablir le réseau dans la localité.

Notons que dans la nuit du 4 au 5 juin, des hommes armés ont attaqués le village de Solhan. Le bilan officiel a fait ressortir 132 civils tués.  

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page