Burkina Faso : Le parti Soleil d’Avenir tient sa rentrée politique 2021

Le parti politique Soleil d’Avenir (Mouvement S.A) avec pour président le Professeur Abdoulaye Soma, a procédé ce samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou à sa rentrée politique. Cet évènement a été placé sous le thème, « les défis de la classe politique burkinabè ». 

Le parti du professeur Abdoulaye Soma, Soleil d’Avenir a effectué sa rentrée politique ce 17 juillet 2021. Cette date marque la reprise des activités pour l’année 2021 du parti.

Le thème choisi pour cette rentrée politique est « Les défis de la classe politique burkinabè ». Abdoulaye Soma a insisté sur le fait qu’au-delà du défi sécuritaire auquel fait face Burkina Faso, il y a d’autres défis à considérer, dont le premier concerne le renouvellement de la classe politique.

« Nous avons une classe politique qui est arrivée au pouvoir à l’occasion du coup d’Etat de 1983 et cette classe politique était très jeune à l’époque. Le président Thomas Sankara lui-même avait une trentaine d’années et tout le reste était dans les trente, vingt ans. Les Hommes déterminants de cette classe politique sont restés au pouvoir jusqu’aujourd’hui (…). Ils ont fait ce qu’ils ont dû pouvoir faire. Il y a eu des mérites, il y a des défauts mais on arrive à un moment où il faut renouveler », s’est-il exprimé.

« On peut prendre un jeune, comme ministre de l’Enseignement, mais… »

Pour le leader de Soleil d’Avenir, ce renouvèlement devrait se faire en « douceur » et peut se concrétiser à travers un mixage entre jeune génération et ancienne génération ; mixage dans lequel les jeunes devraient avoir le privilège de se retrouver à des positions de décision. « On peut prendre un jeune, comme ministre de l’Enseignement, mais tant que sa vision doit être orientée ,déterminée, conditionnée par la vision d’un ancien, évidemment cette vision va être ancienne », a poursuivi Abdoulaye Soma.

Un deuxième défi sur lequel le Mouvement S.A compte se pencher est la concordance politique et communautaire. Soleil d’Avenir à travers son premier responsable, dit avoir la vision d’un « sentiment national », qui va se manifester à travers un gouvernement de concordance entre majorité et opposition. Selon Abdoulaye Soma, les membres de ce gouvernement peuvent être au nombre de 13, chacun provenant d’une région du pays.

Un conseil gouvernemental à l’image du gouvernement de concordance…

C’est à l’image de ce gouvernement de concordance que le parti a mis en place un « conseil gouvernemental » composé de 13 membres dont 4 femmes et 9 hommes, a indiqué Abdoulaye Soma. Selon lui, les postes occupés concernent les affaires intérieures, la sécurité, les affaires étrangères, l’éducation, la formation, les finances, la Communication, les relation inter-institutionnelles, les affaires sociales, la justice, les infrastructures, les institutions publiques, l’alimentation, les ressources naturelles et le secteur privé.

Aussi, sont-elles prises en comptes, les questions liées aux femmes, aux jeunes, à la santé ainsi que les sports et les loisirs, à travers des secrétariats d’Etat du parti politique.

En rappel, le Soleil d’Avenir est membre de l’Opposition non affiliée (ONA), une branche de l’opposition qui n’est pas affilée au Chef de file de l’opposition politique. Lors de la présidentielle de novembre 2020, le président du parti, le Professeur Abdoulaye Soma, a récolté 1,5% des voix soit environ 40000 voix.

Josué TIENDREBEOGO et Lazard KOALA (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page