Covid-19 au Burkina Faso : Charlemagne Ouédraogo rallie les coutumiers et les religieux à la campagne de vaccination

Ce vendredi 9 juillet 2021, le ministre de la Santé Charlemagne Ouédraogo a été reçu en audience par le Mogho Naaba Baongho. Il s’est rendu également à la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME). Lors de ces déplacements, le chef du département de la Santé a fait des plaidoyers en faveur de la vaccination anti-covid.

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, le ministre de la Santé, Charlemagne Ouédraogo a effectué deux visites, dont une chez le mogho naaba Baongho, et une autre à la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME). Selon le ministre, ces deux rencontres ont consisté pour lui à recueillir les conseils de ces représentants coutumiers et religieux et également solliciter leur appui pour susciter un engagement de leur communauté respective pour la vaccination contre la Covid-19.

Selon le chef du département de la Santé, les vaccins anti-covid sont inoffensifs. « A ce jour, nous sommes à 31 000 personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin AstraZenneca contre cette maladie-là. Ces personnes qui ont été vaccinées, à ce jour, il n’y a pas une seule personne qui est décédée, il n’y a pas une seule personne qui a été hospitalisée pour des complications. C’est dire que le vaccin que nous avons est un bon vaccin qui nous permettra de pouvoir lutter efficacement contre cette maladie», s’est-il exprimé.

Un centre de médicine traditionnelle en construction

L’empereur des mossé, le mogho naaba Baongho a salué l’approche du ministre et lui a garanti son soutien pour susciter l’engouement des communautés coutumières pour les vaccins. Toutefois, il a insisté sur le fait que les populations ne devraient point être contraintes à se vacciner car « ce n’est que par une bonne sensibilisation que les gens vont adhérer à la vaccination », selon lui.

Profitant de cette visite au palais royal, Charlemagne Ouédraogo a informé le mogho naaba de l’achèvement de la construction d’un centre de médecine traditionnelle dans l’espace de l’hôpital de Tengandogo. Une information qui a été visiblement accueillie avec joie par le roi des mossé.

Une visite rassurante par rapport aux fake news

Après avoir pris congé du mogho naaba Baongho, le ministre de la santé s’est rendu à la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME). Les évangélistes ont eux aussi rassuré Charlemagne Ouédraogo quant à leur soutien pour la réussite de la campagne de vaccination contre le covid-19. Pour matérialiser ce soutien, ils comptent organiser une séance de vaccination « médiatisée », pour convaincre leurs fidèles à adhérer aux vaccins. Par ailleurs, les évangélistes ont conseillé au ministre d’être plus réactif pour donner la bonne information, étant donné les fake news qui provoquent la méfiance de certains par rapport à la vaccination.

« On avait entendu beaucoup de fausses informations, mais là nous avons été rassurés. Nous sommes prêts à nous vacciner maintenant, nous sommes prêts aussi à parler de ces vaccins  à d’autres personnes », a indiqué le pasteur Pierre Bayala, trésorier général de la FEME.

En marge de ces visites, le ministre de la santé a informé que les États-Unis ont offert environ 165 000 doses du vaccin Johnson & Johnson à l’Etat burkinabè. Le colis arrivera « probablement » le samedi 10 juillet 2021 dans le pays. Il convient de rappeler que la dose de ce vaccin ne s’injecte qu’une seule fois contrairement au vaccin AstraZenneca.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page