Burkina Faso :02 garçons de 12 ans sodomisés par un coiffeur et un gérant de vidéoclub

Alors qu’il y a quelques jours de cela, la Gendarmerie nationale invitait les parents à faire attention à leurs enfants, en illustrant sa mise en garde avec un cas d’abus sexuels sur deux mineures ne dépassant pas 10 ans, ce 18 juin 2021, la Gendarmerie nationale persiste dans sa mise en garde en rapportant un nouveau cas d’abus sexuels sur des mineurs. Cette fois, il s’agit de deux adultes dont un coiffeur et un gérant de vidéoclub qui abusaient sexuellement de garçons de 12 ans, élèves en classe de CM1, dans un quartier de Ouagadougou.

C’est fois, ce sont un coiffeur en complicité avec un gérant de vidéoclub qui ont abusé sexuellement de deux garçons de 12 ans, élèves en classe de CM1. Les faits se déroulement une fois de plus à Ouagadougou.

Selon la Gendarmerie nationale, les deux garçons de 12 ans avaient pour habitude d’aller se faire coiffer dans le salon du coiffeur, leur ‘’futur voileur’’ sans que ce dernier ne leur réclame un sou. Les services rendus gratuitement aux enfants ont fait naître entre eux et le coiffeur, une relation de confiance absolue à tel point qu’ils suivaient ensemble par moment des vidéos pornographiques sur le téléphone de ce dernier.

Le mal est arrivé lorsqu’un jour, l’un des enfants était venu se faire coiffer. Le coiffeur comme d’habitude après avoir rendu le service gratuitement, s’est mis à suivre des vidéos à caractère pornographique avec le garçons de 12 ans. Après quoi, il amena l’enfant dans une maisonnette derrière son salon de coiffure. Ce jour-là, le coiffeur, l’homme de confiance du garçon de 12 ans, va faire appel à son voisin, un gérant de vidéoclub, et tous les deux, ils vont sodomiser le garçonnet de 12 ans. C’est fut le début d’une série de rapports sexuels entre l’enfant et les deux adultes.

Les deux adultes abusaient toujours tranquillement de enfant, jusqu’au jour où le frère du garçonnet, à la recherche de son frère, s’est naturellement rendu dans le salon de coiffure mais il ne verra personne. Dans ses recherches, il va vers la maisonnette derrière le salon et là, il va tomber sur son petit frère en train d’être sodomiser par les deux adultes.

Une plainte sera déposée à la brigade ville de Gendarmerie de Boulmiougou après que les parents ont été alertés.

Quant à la deuxième victime des deux adultes, c’est-à-dire le deuxième enfant qui servait aussi de jouet sexuel au coiffeur et son voisin gérant de vidéoclub, également élève de CM1 et âgé de 12 ans, selon la gendarmerie nationale, cette dernière est venue se plaindre « des mêmes cas d’actes sexuels en accusant les mêmes auteurs ».

Les mis en cause, le coiffeur et son complice gérant de vidéoclub, ont reconnu « sans ambages les faits à eux reprochés », a indiqué la Gendarmerie nationale.

Lire aussi?Burkina Faso : 2 mineures violées, des élèves agissant en “proxénètes” à Ouagadougou

En rappel, le 14 juin 2021, la Gendarmerie nationale interpellait les parents sur la surveillance de leurs enfants en indiquant que les différentes Brigades de Gendarmerie enregistrent plusieurs plaintes liées à des cas d’abus sexuels sur des mineurs. Moins d’une semaine après, la Gendarmerie nationale prévient une fois de plus : « Faites attention à vos enfants ! »

Faso7

Source : Gendarmerie nationale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page