Burkina Faso : Trois bâtiments scolaires effondrés, un élève tué et 24 blessés

Le Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 26 mai 2021 sous la présidence du président du Faso Roch Kaboré. Au titre des communications orales, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro a livré au conseil, deux communications relatives à l’effondrement d’établissements scolaires dans certaines régions du pays et à la poursuite des activités d’apprentissage au niveau du secondaire en lien avec les violences qui se sont produites dans certains établissements.

Un bâtiment de trois classes s’est effondré ce lundi 24 mai 2021 dans la commune de Dandé, dans la Région des Hauts-Bassins provoquant la mort  d’un élève et 24 blessés. Selon le ministre Stanislas Ouaro, le bâtiment écroulé est un bâtiment construit en 2014 « sur transfert de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales ».

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales a été mandaté par le gouvernement pour recueillir toutes les informations qui pourront aider à situer les responsabilités dans ce drame.

Par ailleurs, lors de sa communication, le ministre a informé le gouvernement de l’effondrement ce mardi 25 mai 2021, d’un bâtiment de trois classes au lycée de l’amitié de Koudougou. Ce bâtiment avait été construit par l’Association des parents d’élèves dudit établissement.

Un troisième cas d’effondrement de bâtiments scolaires a été signalé à Gondo, a poursuivi le ministre Stanislas Ouaro. Selon lui, les informations sont en train d’être collectées afin de situer les responsabilités et engager les procédures administratives et/ou judiciaires.

Après avoir évoqué la situation des bâtiments effondrés, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales s’est prononcé sur les mesures prises par le gouvernement ce 24 mai 2021 afin de permettre l’achèvement de l’année scolaire. Selon Stanislas Ouaro, la date du 17 juin a été retenue comme étant celle marquant la fin des activités pédagogiques au niveau du primaire, du post-primaire et du secondaire. Par ailleurs, afin de permettre aux élèves en classes d’examen du lycée Philippe Zinda Kaboré qui est fermé, de pouvoir poursuivre leurs activités pédagogiques et d’être au même niveau que leurs camarades des autres établissements, le gouvernement a décidé de dégager des salles de classe au lycée Bambata et au lycée municipal de Paspanga. Un communiqué viendra préciser les conditions de répartition dans ces deux établissements.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page