Foncier : Un Forum national se tient à Ouagadougou

Organisé par la Commission Épiscopale Justice et Paix au Burkina à travers son Programme Action pour la Paix et la Justice Sociale (PAPJ) 2018-2020, le Forum national sur le foncier a ouvert ses portes le 14 avril 2021 et prendra fin le 16 avril 2021.

A Ouagadougou, des centaines de personnes se sont réunies pour participer au Forum sur le foncier. Les débats vont tourner autour du thème : « Etat de droit et gouvernance foncière : quels engagements de l’Etat et du citoyen pour une société apaisée ».

Plusieurs panels sont au programme autour des thématiques suivantes telles que l’aménagement urbain, la gestion du foncier rural ou encore les mécanismes de lutte contre la corruption et la prévention des conflits liés au foncier.

Ce forum est placé sous la présidence de Mgr Laurent Dabiré, Président de la Conférence Épiscopale Burkina Niger et le co-parrainage du Ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale, du Ministre de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Ville et du Ministre de l’Agriculture, des Aménagements Hydro agricoles et de la Mécanisation.

En livrant le mot du Ministre de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Ville, le Secrétaire général, Stanislas GOUNGOUNGA, a traduit la reconnaissance du Ministre pour le choix porté sur sa personne comme co-parrain. La résolution des questions liées au foncier nécessite l’implication de toutes les franges de la société. C’est en cela que telles initiatives sont à encourager dira-t-il et mon département attend beaucoup des conclusions.

Après la cérémonie d’ouverture place à la communication introductive sur le foncier entre enjeux de stabilité sociopolitique et défis de développement économique présentée par Dr Ra-sablga Ouédraogo.

Quant à la première communication du 1er panel elle a porté sur le thème » le droit d’accès au logement : mythe ou réalité ». Elle a été faite par Aimé Camille Soubeiga, directeur général de l’architecture, de l’habitat et de la construction.

Il est revenu sur le droit constitutionnel de l’accès à un logement décent en son article 8. Il a égrené les différentes politiques d’accès au logement depuis la période coloniale. Pour lui, la question doit se poser en termes de défi à relever avec une croissance urbaine exponentielle, un faible niveau de revenu des ménages et des politiques publiques à adapter aux besoins.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page