Ouagadougou : La gare Ouagar Inter inaugurée ce 08 avril 2021

Démarrée le 15 février 2019, la gare routière Ouagar Inter de Ouagadougou a été inaugurée ce jeudi, 08 avril 2021. La cérémonie a connu la participation de plusieurs autorités dont le premier responsable de la commune de Ouagadougou à savoir le maire Armand BEOUINDE, le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, le ministre de la sécurité, le ministre de la Femme ainsi que l’ambassadeur de France au Burkina Faso.

Après 19 mois et demi, la gare routière Ouagar Inter de Ouagadougou a ouvert ses porte ce 08 avril 2021. Il s’agit d’une gare construite sur une superficie de 1,5 hectares grâce au financement de l’agence française de développement (AFD), à auteur de plus de 4 milliards  de francs CFA. La gare est composée de trois halls qui sont entièrement recouvertes de panneaux solaires.

Lors de la cérémonie d’inauguration ce 08 avril 2021, le ministre des transports, Vincent Dabilgou, a indiqué que « la gare routière Ouaga-Inter, est une gare moderne avec toutes les fonctionnalités » et qui prend « en compte l’ensemble des fonctions externes ». Pour lui, la construction de cette gare traduit le fait que le Burkina Faso est entrain de substituer la mobilité à travers cette gare routière moderne et fonctionnelle à Ouagadougou, qui va être ouverte à l’ensemble des directions et surtout ouverte dans le grand Ouaga. Par ailleurs, Vincent Dabilgou a émis le souhait que la construction de cette gare soit un exemple qui va toucher les autres villes du Burkina Fado comme Bobo Dioulasso.

Selon le maire de Ouagadougou, Armand Beouindé qui a coupé le rupan lors de la cérémonie d’inauguration, la nouvelle gare va comporter un commissariat de police pour la sécurité de la gare et des bureaux pour l’administration ainsi que des bureaux en location pour tout ceux qui ont des services et un dynamisme pour le transport. Il a ajouté à ce sujet que cette gare va créer plus de 350 emplois directs et plusieurs milliers d’emplois indirects avec environ 150.000.000 Fcfa/an de revenus générés des taxes.

L’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade,  dont le pays a été le seul  bailleur de fond de ce projet, a exprimé toute sa gratitude et sa joie lors de la cérémonie d’inauguration.

Lazare Kola (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page