Burkina Faso : Un bonus d’une année pour les conseillers municipaux et régionaux

Dans sa déclaration de politique générale, le Premier ministre Christophe Dabiré avait a émis l’éventualité d’un report des élections municipales et du référendum constitutionnel prévus en mai 2021. Ce mercredi 3 mars 2021, le gouvernement a examiné et adopté un projet de loi sur la prorogation des mandats des conseillers municipaux et régionaux pour un an.

Le jeudi 4 février 2021, devant les parlementaires, le Premier ministre argué la reconfiguration de la scène politiques à l’issue des élections couplées législatives et présidentielle pour justifier le report des élections municipales.

« Le nouveau paysage politique résultant du 22 novembre 2020, l’importance des réformes préalables à engager pour consolider la décentralisation et la démocratie locale pourraient justifier un report des scrutins de mai 2021 », avait déclaré Christophe Dabiré.

En effet, l’institution en charge de l’organisation des élections au Burkina Faso, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a été impacté vu qu’avec le départ de certains partis politiques vers la majorité présidentielle et vice versa, une réorganisation de l’institution s’imposait.

En conseil des ministres du mercredi 3 mars 2021,  un projet de loi sur la prorogation des mandats des conseillers municipaux et régionaux pour un an a été examiné et adopté. Selon le porte-parole du gouvernement, cette prorogation vise à permettre au gouvernement de conduire, dans une logique de discussions, des réformes pour une meilleure organisation des élections locales.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page