Prèsidentielle 2020 au Burkina Faso: L’opposition va porter plainte contre x pour fraude

Les candidats signataires de l’accord politique de l’opposition ont rencontré la presse ce 21 novembre 2020 à la veille du scrutin. 

La principale raison de cette rencontre avec les hommes et femmes de médias était de dénoncer certains cas de fraude qu’ils ont déjà constaté.

Selon les partis signataires de l’accord politique, depuis quelques jours, ils assistent à des soustractions de certains villages dans le vote. « Dans la province de l’Oudalan, des bureaux de votes seraient ouverts dans des zones dites rouges. Par contre, des villages voisins qui n’ont jamais connu d’attaques ne voteront pas parce que acquis à la majorité », a déclaré le principal conférencier Zéphirin Diabré.

Par ailleurs les candidats signataires disent avoir reçu des témoignages de certains étudiants qui disent avoir déjà voté.

Aussi selon les conférenciers, à moins de 08 heures du scrutin, la CENI n’ a toujours pas réglé la question de la prise en charge des délégués de bureau de vote. Selon l’opposition, cette question est très importante dans la transparence du scrutin.

L’opposition a également fait savoir que des urnes sont arrivées dans le Bulkiemdé sans numéro.

Les candidats de l’opposition qui disent qu’ils n’accepteront pas « des résultats entachés d’irrégularités » ont fait savoir qu’ils vont saisir le procureur du Faso avec une plainte contre × afin que des mesures nécessaires soient rapidement prises.

Présent à la conférence de presse auprès de Zéphirin Diabré et Eddie Komboigo, le candidat du parti Le Faso Autrement, le Dr Ablassé Ouédraogo, a appelé la majorité présidentielle à prendre en compte les inquiétudes qu’ils ont soulevé. « Le candidat du MPP sera recalé dès le premier tour », a déclaré Ablassé Ouédraogo.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page