Présidentielle 2020 au Burkina Faso : Qui est Ablassé Ouédraogo et que propose-t-il ?

Le Dr Ablassé Ouédraogo est né le 30 juin 1953 à Dabaré, Département de Pabré dans la Province du Kadiogo au Burkina Faso.

Formation académique

Économiste, diplomate et homme politique burkinabé, il est titulaire d’un baccalauréat série B (Sciences Economiques).  Il a obtenu son diplôme d’études économiques générales (DEEG) au Gabon avant de poursuivre ses études de deuxièmes et troisièmes cycles en économie à l’Université de Nice en France de 1975 à 1981 où il a été titulaire d’un doctorat de 3e cycle de sciences économiques, « Economie du développement » le 15 décembre 1981.

Parcours professionnel

De retour dans son pays en janvier 1982, le candidat en course à la présidentielle du 22 novembre 2020, a enseigné l’économie à l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques (ESSEC aujourd’hui UFR-SEG) de l’Université de Ouagadougou avant de se lancer dans une carrière au sein des institutions internationales.

Il est passé par la Commission de l’Union africaine, la Commission de la CEDEAO, la Banque africaine de développement (BAD), le PNUD, à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où il a été Directeur général adjoint de 1999 à 2002.

Engagement et carrière politique

L’ancien professeur d’université de Ouagadougou a également occupé des postes ministériels sous le régime de Blaise Compaoré avant de créer en 2011 son parti politique dénommé Le Faso Autrement. Sous les couleurs de ce parti, Il sera élu député en 2012.

En 2015 après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2020, il se présente à l’élection présidentielle au nom de son parti Le Faso Autrement. Il a été classé 5e avec 1,9 3 % des voix.

En 2020, il est une fois de plus candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain et à pour slogan « Le Burkina gagnant ».

Que propose-t-il aux Burkinabè ?

Actuellement en pleine campagne électorale Ablassé Ouédraogo promet de faire de la réconciliation nationale, son cheval de bétail

Pour le candidat à la présidentielle, le Burkina Faso est à la croisée des chemins, et la meilleure option reste la réalisation de la réconciliation, gage et fondation du véritable changement. C’est dans ce sens qu’il prend l’engagement s’il est élu, de faire de son mandat de 05 ans, une période de transition pendant laquelle il va travailler à « réconcilier les Burkinabè entre eux et le Burkina Faso avec lui-même ».

Lire son programme de société ici? Profession de foi du candidat Ablassé Ouédraogo

Mariam Nignan (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page