Ouverture de la campagne au Burkina Faso : « Aucun discours politique ne saurait être au dessus de l’intérêt supérieur de notre nation » Siméon SAWADOGO

Message du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Cohésion sociale à l’occasion de l’ouverture de la double campagne présidentielle et législative.

Après avoir réussi le challenge des élections présidentielle et législatives de 2015, notre pays s’apprête à nouveau à confirmer aux yeux de la communauté internationale, son attachement à la paix et aux valeurs démocratiques en tenant le pari de l’organisation du double scrutin malgré un contexte difficile.

Ce soir à minuit s’ouvre la campagne électorale devant conduire notre pays le Burkina Faso aux élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. A quelques heures de cette échéance, je voudrais appeler au sens de responsabilité de tous, candidats comme citoyens, à préserver la paix et la cohésion sociale. Nous devons éviter les discours de nature à stigmatiser, à susciter la haine ou la défiance de l’autorité de l’Etat. Aucun discours politique ne saurait être au dessus de l’intérêt supérieur de notre nation.

Cette campagne électorale doit être des plus vertueuse car ce qui nous unit dépasse ce qui nous sépare. Des mesures ont été prises par le gouvernement afin d’assurer la sécurité du processus électoral. Le succès des élections est de la responsabilité de tous, acteurs, politiques, de la société civile, citoyens. Veillons donc à préserver ce qui nous est le plus cher, le Burkina Faso.

Bonne campagne électorale à tous.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page