Burkina Faso : L’armée dotée en matériel de pointe de détection des engins explosifs improvisés

L’armée burkinabè a recu ce 07 octobre 2020 de la part de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, du matériel de détection dans le cadre de la lutte contre les engins explosifs improvisés.

D’un cout global de 100 millions de FCFA, le matériel reçu par l’Unité spéciale de déminage du génie militaire (USDG) a été offert par la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso dans le cadre du projet « Renforces ».

Composé de quatre détecteurs de pointe qui permettent de détecter tout engin métallique ou non métallique au sol, ce don a pour but essentiel de venir en aide à l’armée Burkinabè dans la lutte contre le terrorisme. Le financement pour l’acquissions de ce matériel est l’initiative du Centre de crise et de soutien d’expertise du ministère des Affaires étrangères de France. Pour le directeur des opérations d’Expertise France, Hervé Conan, l’équipement en matériel de l’Unité spéciale de déminage du génie militaire est nécessité car c’est ce bras de l’armée chargé de détecter les engins explosifs.

Ces équipements vont certainement contribuer à libérer les axes routiers et assurer aux populations, une libre circulation. Pour faciliter leur utilisation, le directeur des opérations d’Expertise France a indiqué qu’une équipe de la société fournisseuse des détecteurs viendra former une douzaine de personnes du génie militaire pendant 4 jours dès la semaine prochaine.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page