Burkina Faso : ZIDA candidat du MPS ne veut pas de « l’humiliation » (Augustin LOADA)

Le Mouvement patriotique pour le salut a tenu le congrès extraordinaire d’investiture de son candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 ce 25 septembre 2020 à la Maison du peuple de Ouagadougou.

Plusieurs militants du Mouvement Patriotique pour le Salut ont pris d’assaut la Maison du peuple de Ouagadougou cet après-midi du 25 septembre 2020.Placé sous le thème “Bâtir un Burkina meilleur en opérant maintenant la rupture en matière de sécurité humaine !”, ce congrès se tient quelques heures après que le candidat Yacouba Isaac ZIDA ait fait officiellement l’annonce qu’il ne sera pas présent pour des raisons indépendantes de sa volonté.

En prenant la parole, le premier vice président du parti, Fousseni Ouédraogo a fait savoir que rien ne peut ébranler l’engagement du parti. « Personne ne peut nous décourager », a-t-il lancén en faisant allusion au retour manqué du président d’honneur du parti dans son pays. A l’écouter les autorités en place ne se soucient pas de la stabilité du pays en s’opposant au retour de leur candidat. « Le déséquilibre du Burkina ne tient qu’à un fil. Nous ne serons pas comptables du déséquilibre de ce déséquilibre là », a-t-il poursuivi.

Pour Fousseni Ouédraogo, l’ancien chef d’état exilé au canada Yacouba Isaac ZIDA et le constitutionaliste Augustin LOADA, constituent « un duo gagnant, un duo qui fait peur ». Le vice-président du MPS estime que le Burkina Faso traverse des difficultés du fait de l’incompétence du régime du MPP.Et pour que le Burkina Faso retrouve son lustre d’antan, Fousséni Ouédraogo ne voit autre alternative que de confier la gestion du pouvoir à Yacouba Isaac ZIDA à l’issue des élections du 22 novembre 2020. « Yacouba Isaac ZIDA est le candidat idéal pour rétablir rapidement la sécurité au Burkina Faso », a-t-il déclaré les poings en l’air.

« Yacouba Isaac ZIDA est digne et fier »

Avant l’investiture officielle de Yacouba Isaac Zida comme candidat du MPS, le président du parti, notamment Augustin LOADA a pris la parole pour livrer son discours. Pour le constitutionaliste, on pourrait croire que « le refus d’obtempérer d’un ancien chef d’état à un ordre donné par un nouveau chef d’état » est un crime politique si l’on s’en tient « aux vachéries » qui sont faites au président d’honneur du MPS depuis la fin de la transition politique de 2015.

Selon Augustin LOADA, le candidat du MPS est bien disposé à se rendre lui-même à la justice militaire mais à une condition. « Yacouba Isaac ZIDA a dit (…) qu’il était disposé à se présenter de lui-même devant la justice militaire mais de l’humiliation, il n’en veut pas. C’est un Burkinabè. Il est digne. Il est fier. Il refuse l’humiliation », a déclaré le président du MPS.

Qu’a cela ne tienne, le président du parti a tenu à rassurer leurs militants sur le retour de leur président d’honneur. « Tchôco tchôco ZIDA viendra. S’il nous écoute, qu’il sache que s’il ne vient pas, nous iront le chercher » à lancer le professeur de droit constitutionnel avant de lancer une pique à une personne dont l’identité n’a pas été exactement révélée. « Dites à l’éditorialiste de la télé Burkina Info de s’apprêter à aller accueillir ZIDA à l’aéroport », a-t-il lancé.

Augustin Loada a reçu au nom du président d’honneur le drapeau du Burkina Faso marquant l’acte d’investiture officielle de la candidature de Yacouba Isaac ZIDA à la présidentielle du 22 novembre 2020 au nom du Mouvement Patriotique pour le Salut.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page