CEDEAO : La mise en garde de Muhammadu Buhari contre le virus du 3è mandat

Lors du sommet de la conférence des chefs d’Etat qui s’est tenu le 07 septembre 2020 à Niamey, le Président du Nigéria a interpellé ses paires sur le respect des dispositions constitutionnelles concernant la limitation des nombres des mandats.

«Il est important qu’en tant que dirigeants de nos différents États membres de la CEDEAO, nous respections les dispositions constitutionnelles de nos pays, notamment en ce qui concerne la limitation des mandats. C’est un domaine qui génère des crises et des tensions politiques dans notre sous-région», a déclaré Muhammadu Buhari, selon BBC.

Le président nigérian a tenu ses propos au cours du sommet auquel ont également pris part Alassane Ouattara et Alpha Condé.

En rappel le président ivoirien après avoir annoncé officiellement sa candidature pour un éventuel 3ème mandat, fait face à des détracteurs qui considèrent sa candidature comme étant anticonstitutionnel. Par ailleurs le Président Guinéenne Alpha Condé, fait aussi face à des manifestations de contestations dans son pays, depuis l’annonce de sa candidature pour un éventuel 3ème mandat.

Avant cette interpellation du président du Nigéria, le jeune président Bissau-Guinéen, Umaro Embalo avait au cours d’un sommet de la CEDEEAO par visioconférence entre les Chefs d’Etat le 20 août 2020, traité les 3èmes mandats comme étant « une autre forme de coup d’Etat. »

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page